VIRAGE
Prêts pour le Défi Santé?
3.40 avg. rating (67% score) - 5 votes

En 2018, 38 % des participants au Défi Santé avaient au moins 50 ans. Présidente de Cardio Plein Air et co-porte-parole du Défi Santé, Danielle Danault explique pourquoi les 50+ ont tout avantage à être sur la ligne de départ de la 15e édition, dès le 1er avril.

Le Défi Santé se passe de présentation. Ce grand défi collectif s’échelonne du 1er au 30 avril. On s’y inscrit gratuitement au defisante.ca, s’engageant ainsi à atteindre trois objectifs : manger au moins cinq portions de fruits et légumes par jour, bouger au moins 30 minutes par jour et prendre un moment pour se détendre chaque jour. La récompense ? L’amélioration de la qualité de vie, la fierté… et la chance de gagner de nombreux prix.

« L’encadrement qui est mis en place par le Défi Santé est le contexte parfait pour quitter le mode « Je devrais m’entraîner » et enfin passer à l’action. Sur le site du Défi Santé, il y a beaucoup de trucs et de conseils pour y arriver, des recettes, etc. On peut télécharger un kit de départ pour suivre nos progrès, répondre à un questionnaire pour obtenir son score santé et même s’inscrire pour recevoir des courriels de motivation. De plus, pour des personnes sédentaires, c’est encourageant de savoir que des dizaines de milliers de personnes y participent en même temps », mentionne Danielle Danault.

Pour le plaisir… et en bonne compagnie

Elle conseille d’ailleurs aux gens d’inviter un ami à s’inscrire au Défi et, de façon générale, à s’entraîner en duo ou en groupe. « Le taux d’abandon est de 60 % pour un entraînement solitaire. Mais si on bouge avec un ami, en groupe ou en équipe, le taux de rétention est de 80 %. C’est toute une différence. »

Trouver une activité qui nous plaît est aussi au cœur du maintien d’un mode de vie actif. « Je demande souvent aux gens ce qu’ils aimaient faire comme activités physiques à 5-6 ans. Des jeux de ballon, de la course, du vélo, de la natation ? Dehors ou à l’intérieur ? Ce retour aux sources permet souvent de trouver un exercice qu’on prendra plaisir à pratiquer », note la présidente de Cardio Plein Air.

Par ailleurs, aux 50+ qui s’entraînaient auparavant et qui y ont perdu goût, elle suggère de ne plus envisager l’entraînement uniquement en regard de la performance. « Lorsqu’on arrive à changer de paradigme, on s’entraîne sans pression et on peut vraiment maximiser et ressentir tous les bienfaits qui découlent de l’exercice. »

En avant, marche !

Selon Mme Danault, la marche est un moyen naturel, accessible et très peu cher de se remettre en forme. « L’important est d’avoir de bonnes chaussures et de vérifier son alignement postural, en prenant soin de bien engager les abdominaux. On peut commencer par 15 minutes par jour, puis ajouter graduellement deux minutes à la fois pour en arriver à l’objectif de 30 minutes. Et ces 30 minutes peuvent être en blocs de 10 ou 15 minutes. »

Marcher en groupe est une bonne idée. À cet effet, le Réseau FADOQ propose d’ailleurs en 2019 la 2e édition des Grandes Marches FADOQ, 11 randonnées dans autant de régions de la province. On s’informe au fadoq.ca.

Fini les excuses !

Quant aux fausses bonnes excuses que bien des 50+ avancent pour ne pas quitter le mode de vie sédentaire, Danielle Danault les balaient toutes énergiquement du revers de la main. Par exemple, selon cette adepte du principe Grouille ou rouille, il n’est jamais trop tard pour investir dans son REER santé.

En ce qui a trait aux personnes souffrant d’arthrose, la pro de l’exercice leur suggère fortement de bouger. « Moins on bouge, plus l’arthrose va se déposer et calcifier les articulations, ce qui va les rendre encore plus douloureuses », explique-t-elle. Des activités sans impact, telles que la natation et le vélo, constituent alors de bons choix. Dans certains cas, il est de mise de chercher conseil auprès d’un médecin, d’un physiothérapeute ou d’un kinésiologue.

Quelques trucs

En terminant, voici quelques trucs pour vous aider à relever le Défi Santé :

  • Ajoutez des crudités à votre lunch.
  • Ajoutez des fruits sur vos céréales.
  • Allez marcher dans votre quartier après souper les soirs de semaine.
  • Profitez de la fin de semaine pour faire une activité en plein air
  • Initiez-vous au yoga, à la méditation ou à la relaxation.
  • Prenez le temps de lire, d’écouter de la musique, de tricoter, de peindre de bricoler, de vous promener dans la nature, etc.