VIRAGE
Fraude : armez-vous de vigilance
5.00 avg. rating (81% score) - 1 vote

En mars, le Mois de prévention de la fraude nous revient avec un slogan qui dit tout : « La fraude évolue, restons vigilants ». Voici quatre types de fraudes courants en 2020 et de multiples conseils afin de les prévenir.

Précieuse identité

Il ne se passe pas une semaine sans que ce type de fraude ne défraie la manchette. Il y a vol d’identité lorsqu’une personne obtient sans votre consentement vos renseignements personnels à des fins criminelles. Il y a fraude d’identité lorsque ces renseignements personnels sont utilisés pour accéder à vos comptes bancaires, obtenir un passeport, toucher des prestations gouvernementales, etc.

Pour mettre les chances de votre côté que vos renseignements personnels ne soient pas volés, prenez soin de ne les transmettre que si c’est absolument nécessaire, de vérifier vos paramètres de confidentialité et de sécurité, d’installer un antivirus sur vos appareils mobiles, de vérifier vos relevés de compte bancaire et de carte de crédit pour y déceler toute transaction que vous n’auriez pas faite, etc.

De bonnes habitudes à prendre :

  • Supprimez de vos appareils mobiles les photos de votre passeport, votre carte d’assurance maladie et votre permis de conduire.
  • Déchiquetez tout document contenant des renseignements personnels avant d’en disposer.
  • Supprimez les courriels dont vous ne connaissez pas l’expéditeur et évitez de cliquer sur un lien ou d’ouvrir un fichier d’origine inconnue.

Mes cartes de paiement : pas touche!

Ce type de fraude englobe les fraudes commises avec les cartes de crédit et de débit ou les informations de ces cartes.

Pour vous en protéger, il faut entre autres mémoriser vos numéros d’identification personnels (NIP), les modifier régulièrement et ne les divulguer à personne. Il importe aussi de rapporter le plus rapidement possible la perte ou le vol de votre carte de paiement.

De bonnes habitudes à prendre :

  • Gardez sur vous le minimum de cartes de crédit et de débit, en conservant les autres en lieu sûr.
  • Glissez vous-même votre carte lors d’une transaction et ne la perdez jamais de vue.

« Paiement urgent », mon œil!

Si l’on vous sollicite par message texte, téléphone ou courriel et qu’on vous réclame de l’argent ou des informations, par exemple en se présentant comme un agent gouvernemental exigeant sur-le-champ le règlement d’impôts impayés, il y a anguille sous roche! Plutôt que de céder à cette tactique de pression indue, sous forme de menaces et sur fond d’urgence d’agir, activez vos antennes de prudence et de scepticisme. En effet, les organismes gouvernementaux ne mettent pas de l’avant de telles pratiques. Il vaut mieux raccrocher, puis contacter soi-même l’organisme pour vérifier si la demande est légitime.

De bonnes habitudes à prendre :

  • Trouvez vous-même le bon numéro de téléphone pour joindre l’organisme qui vous a supposément contacté (le numéro et le nom apparaissant sur l’afficheur peuvent sembler corrects tout en ne l’étant pas).
  • Méfiez-vous des courriels en provenance d’institutions bancaires ou du gouvernement qui vous demandent des informations personnelles, car ces organisations ne demandent pas de telles informations de cette manière.

Cœur brisé, compte bancaire troué

Les arnaques amoureuses se retrouvent elles aussi régulièrement dans les journaux et font gonfler les statistiques de fraude, bien que de nombreuses victimes restent campées dans le silence et la honte d’avoir été bernées par des séducteurs guidés par l’appât du gain.

Ces fraudeurs créent de faux profils sur les réseaux sociaux ou les sites de rencontre et entrent ainsi en contact avec leurs victimes. Ils font preuve de patience dans leur stratagème de séduction et feignent des sentiments amoureux, pour mieux établir un lien de confiance avec leurs victimes. Puis, ils font la grande « demande » : un envoi d’argent! Ils évoquent alors des problèmes financiers de tous ordres.

Comment s’en prémunir? La prudence et le scepticisme sont de mise, sur les sites de rencontre et sur les réseaux sociaux. Par exemple, il ne faut pas envoyer d’argent à une personne qu’on ne connaît que virtuellement, ni lui divulguer ses informations bancaires.

De bonnes habitudes à prendre :

  • Refusez les demandes d’amitié de la part de personnes que vous ne connaissez pas.
  • Évitez de partager des photos ou des vidéos explicites.

Les 3D : détecter, dénoncer, décourager

Pour en savoir plus sur ces types d’escroqueries et sur d’autres stratagèmes utilisés par les fraudeurs pour vous soutirer votre argent ou votre identité, vous pouvez consulter le document La fraude en 3D, produit par la Banque du Canada, en collaboration avec différents corps de police.

Ce livret met l’accent sur l’importance de détecter la fraude et de prendre les moyens pour décourager les personnes mal intentionnées. Il met aussi en évidence la nécessité de passer par-dessus la honte qu’on ressent de s’être « fait avoir », et de signaler tout acte frauduleux, tenté ou réussi. On y trouve les coordonnées des organismes à contacter pour recevoir de l’aide et dénoncer ces criminels avant qu’ils ne fassent d’autres victimes. Selon le type de fraude, on contacte entre autres son service de police local et/ou son institution financière et on prend soin de signaler l’incident auprès du Centre antifraude du Canada, au 1 888 495-8501.