VIRAGE
Économisez grâce aux cliniques et restos-écoles du Québec
4.60 avg. rating (88% score) - 5 votes

Êtes-vous prêt à économiser, certes, mais aussi à participer au perfectionnement de jeunes de la relève? Alors, cognez à la porte des cliniques-écoles et des restaurants-écoles.

Le concept est celui-ci : plusieurs institutions scolaires au Québec, de niveau secondaire, collégial et universitaire, publiques comme privées, forment des étudiants dans le cadre de cliniques-écoles et de restaurants-écoles. Elles ont besoin de clients pour que ces élèves mettent en pratique leurs nouvelles compétences. Il s’agit donc de milieux de stage dont les services prodigués par les étudiants sont supervisés par leurs professeurs et des professionnels qualifiés.

Le coût des services, donnés dans les locaux scolaires, sont dans tous les cas inférieurs à ceux du marché, et parfois de beaucoup. En retour, le client accepte que les prestations prennent plus de temps qu’à l’habitude car, ne l’oublions pas, les étudiants sont en apprentissage.

Par exemple, seriez-vous intéressé à recevoir des soins capillaires, esthétiques ou des massages, ou à déguster des repas gastronomiques à prix avantageux? Des élèves du niveau secondaire et des centres de formation professionnelle offrent ces services. Il existe aussi des soins en technique animale, en lunetterie et en hygiène dentaire, pour n’en ajouter que quelques-uns, cette fois dans les cégeps. Puis, lorsqu’on atteint le niveau universitaire, on peut penser à la physiothérapie, la psychologie, la kinésiologie, la podiatrie et j’en passe. Ces programmes accueillent de nouveaux clients chaque année.

Le fonctionnement

La plupart des institutions reçoivent leur clientèle entre septembre et mai. Il arrive aussi que certains départements soient ouverts toute l’année. Vérifiez leurs modalités car elles diffèrent d’un endroit à l’autre. Par exemple, la clinique universitaire de l’école d’optométrie de l’Université de Montréal ouvre son guichet d’accès aux nouveaux clients la première semaine entière de chaque mois. Mais les services ne débutent qu’à l’automne. Pour les personnes qui n’ont pas accès à Internet, il est recommandé de se faire aider car le service téléphonique ne permet pas l’inscription de nouveaux patients.

Selon les disciplines, le client obtient son premier rendez-vous les jours, semaines ou mois suivant son inscription. Il existe par ailleurs des listes d’attente pour des services très prisés et dont les coûts dans les cliniques-écoles sont de 50 % inférieurs à ceux du marché. On parle ici d’orthophonie, orthodontie et neuropsychologie, dont l’attente peut durer deux ans.

D’autres disciplines et institutions vont par ailleurs prioriser certaines problématiques pour que les étudiants puissent être exposés à la situation d’apprentissage. Ainsi, en médecine dentaire à l’Université de Montréal, les clients nécessitant des ponts, prothèses fixes, couronnes et protecteurs buccaux sont recherchés. Il en va de même pour les traitements de canal et les prothèses complètes. La clinique peut être jointe au 514 343-6750. Le processus débute par une clinique de sélection des clients. Sachez enfin que tout plan de traitement dans ce programme s’étale sur deux ans. Ce sont les délais entre chaque rendez-vous qui varient selon les cas.

Les restos-écoles

Les restaurants-écoles nous permettent pendant l’année scolaire ou en fin d’année scolaire de se faire servir par les étoiles montantes des programmes de cuisine, de pâtisserie et de service aux tables. Elles sont supervisées par leurs professeurs et chefs. Dans tous les cas, la carte des vins est agencée aux mets.

  • Probablement le plus connu d’entre tous, le restaurant-école de l’ITHQ (Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec) est situé à Montréal. Il ouvre au public dès l’automne pour les repas du midi et du soir, et ce, à heure fixe. À partir de 13 $ pour un repas deux services et 16 $ pour un trois services, on se délecte littéralement avec les menus de La Relève gourmande. Un exemple? En option comme plat principal : joue de bœuf braisée avec gremolata et légumes-racines. Vous pouvez réserver en ligne ou au téléphone au 514 282-5161 à partir de septembre.
  • Du côté de Québec, les brigades de l’École hôtelière de la Capitale, vous convient à leurs deux salles à manger que sont la Cataraqui et la Jacques-Boisdon. Les offres varient de 3 à 12 services selon que ce soit le menu du jour, la table d’hôte, le banquet gastronomique, le cocktail dinatoire ou le menu découverte. Comptez de 18 $ à 30 $ par repas selon votre choix. Il faut réserver en ligne.
  • Vous pouvez aussi faire un tour du côté de l’École hôtelière de Lanaudière, à Joliette, de celle de la Montérégie, à Longueuil ou encore de la Table des 3 Vallées de l’École hôtelière de l’Outaouais, à Gatineau.

Des cliniques-écoles partout au Québec 

Impossible de répertorier l’ensemble des cliniques-écoles et restos-écoles du Québec. Sachez qu’il existe 18 établissements universitaires francophones, anglophones ou bilingues. Du côté de l’enseignement collégial, on compte 48 cégeps publics et plus d’une vingtaine au privé. Enfin, je vous laisse dénombrer les écoles secondaires et centres de formation professionnelle. Il y en a tant!

Tous n’offrent cependant pas ce type de services. Alors, je vous invite, si l’idée vous intéresse, à contacter les centre de services ou institutions scolaires de votre région pour leur demander.

 

Cliniques-écoles : soyez prêt à poser vos questions :

  • En quoi consiste le processus de sélection des clients?
  • Combien de temps avant d’avoir accès à un premier rendez-vous?
  • Y a-t-il une tarification pour les aînés? Quel est le prix de l’évaluation et celui des soins? Quelles sont les modalités de paiement (comptant, débit, crédit)?
  • Combien de rendez-vous pouvons-nous obtenir? Et à combien de rencontres s’engage-t-on?
  • Combien de temps prévoir pour chacun de ces rendez-vous?
  • Quelle est l’adresse où se donnent les soins?