VIRAGE
« Au secours ! »
« Au secours ! »
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Vieillir à la maison, c’est le choix de plusieurs. Quelques défaillances de santé vous inquiètent ? Il existe des systèmes pour veiller à votre sécurité et envoyer quelqu’un vous secourir en cas d’urgence.

Pour faire le bon choix, il faut bien évaluer vos besoins. Quel est votre problème ? Chutes fréquentes ? Risque de perdre conscience ? Besoin d’être rassuré ? Jacqueline Rousseau, professeure à l’École de réadaptation de l’Université de Montréal et chercheur à l’Institut universitaire de gériatrie, fait le point sur les avantages et limites des systèmes de sécurité à domicile, qu’elle classe en trois catégories.

Les systèmes de communication bidirectionnelle

Comme leur nom l’indique, ils permettent une communication dans les deux sens entre la personne à son domicile et une centrale, par le biais d’un module.

L’avantage majeur de ces systèmes est la possibilité de parler avec un préposé à la centrale et de continuer à le faire jusqu’à ce que les secours arrivent, ce qui contribue à rassurer la personne en difficulté. « Par contre, comme ce module est souvent fixe, si l’on n’est pas tout près quand on tombe, il sera impossible d’activer l’alarme », mentionne Jacqueline Rousseau.

Les systèmes portatifs

En bracelet, en pendentif ou attaché à la ceinture, un système portatif vous suit partout, c’est son avantage par rapport aux systèmes fixes. Pour déclencher une alarme, il faut peser sur un bouton. « Ces systèmes sont efficaces quand on porte le module, commente Jacqueline Rousseau. Par contre, si l’on tombe en allant à la toilette durant la nuit, par exemple, ou si l’on perd conscience à la suite d’une chute de pression, d’un problème de diabète ou d’une crise cardiaque, on ne pourra pas activer l’alerte. »

Certains systèmes portatifs ont été perfectionnés et munis d’un accéléromètre ou détecteur de chute. Si le corps change de position rapidement (ce qui arrive quand on tombe), l’alarme se déclenche automatiquement. « La difficulté d’ajuster la sensibilité des accéléromètres demeure la limite de ces systèmes, poursuit Jacqueline Rousseau, d’où les fausses alarmes si la personne s’assoit rapidement par exemple. »

Les systèmes d’alarme portatifs sont les plus utilisés, mentionne Jacqueline Rousseau. Il faut penser de le mettre sur soi dès qu’on se lève. Les personnes qui éprouvent des problèmes de mémoire devront donc prévoir une façon de le leur rappeler.

Les systèmes de caméra 

Tout comme on voit, dans les endroits publics, des caméras postées à divers endroits qui envoient des images vers des moniteurs surveillés par des gardiens, vous pouvez faire installer un système semblable dans les pièces de votre maison. Leur avantage : aucun bouton à activer, rien à porter sur soi. En cas de chute et de perte de conscience, quelqu’un enverra rapidement des secours. Leur principal inconvénient : une intrusion quotidienne dans votre vie privée.

« Nos recherches démontrent que les gens n’ont pas nécessairement envie d’être continuellement filmés dans leur maison, explique Jacqueline Rousseau. À l’Université de Montréal, nous travaillons donc sur un système de caméra qui, au lieu de filmer en continu, se déclenche seulement s’il y a une chute. Nous avons expérimenté et étudié la sensibilité de cette technologie qui réagit si la tête change de position rapidement. » La commercialisation de ces systèmes est à suivre.

Le programme Pair : simple et gratuit !

Le programme Pair est un logiciel de sécurité qui génère un ou des appels quotidiens aux abonnés. Ce service, offert dans 901 villes du Québec par des organismes communautaires ou des services de police, est simple et… gratuit !

Objectif : s’assurer que tout va bien et envoyer des secours s’il n’y a pas de réponse après deux appels. Comme il s’agit d’un appel automatisé, la personne doit peser sur un bouton pour confirmer qu’elle a répondu.

Dans certains centres d’action bénévole et autres organismes, le service est offert du lundi au vendredi. Dans les postes de police, il est disponible tous les jours de l’année. Pour vérifier si une agence couvre votre localité et vous abonner, vous n’avez qu’à composer le 1 877 997-7247.