VIRAGE
Vos rêves de retraite ont un prix
Vos rêves de retraite ont un prix
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Qu’est-ce qui est important à la retraite ? Payer ses comptes ou réaliser ses projets ? L’un et l’autre. Mais encore faut-il avoir les moyens de réaliser nos rêves de retraite.

Ce sujet est rarement abordé par les conseillers et planificateurs financiers. Une majorité se contente de recommander à leurs clients de s’assurer de bénéficier de 70 % de leur revenu annuel brut moyen des trois dernières années de travail, question de maintenir un niveau de vie décent à la retraite. Dans ce calcul, les projets et les extras sont largement sous-estimés du point de vue financier.

Les spécialistes affirment que certaines dépenses diminuent ou disparaissent à la retraite : cotisations syndicales ou REER, impôt, vêtements, transport… Par contre, d’autres s’ajoutent avec le grand âge, car elles sont peu ou pas assumées par l’État, tels que certains médicaments, aide-ménagère, soins spécialisés, transport adapté.

Des projets à financer

Pour connaître le prix de vos rêves, allez-y par étape :

  1. Faites la liste de vos projets de retraite. Prenez le temps d’en énumérer les principaux aspects en style télégraphique.
  2. Magasinez ! Contactez fournisseurs, marchands, voyagistes et spécialistes comme si vous alliez réaliser votre projet dès cette année. Complétez vos recherches sur Internet. Sollicitez au moins trois fournisseurs pour fixer un coût moyen. Retenez ce dernier et non le moins cher.
  3. Répétez l’opération pour chaque aspect de tous vos projets.
  4. Fixez une date de réalisation pour chacun de vos projets, qui diffère de celle de votre retraite.
  5. Calculez une valeur théorique future en tenant compte de l’inflation. Depuis des années, celle-ci varie entre 1 % et 2,5 % par année. Comme c’est une estimation, contentez-vous de multiplier par 1 % en fonction du nombre d’années qu’il vous reste avant de passer à l’action. Votre conseiller ou planificateur dispose d’outils pour effectuer ce genre de calcul.

Du rêve à la réalité

Ce genre d’exercice révélera deux choses : a) vos projets coûteront plus cher qu’anticipé; b) vous devez ajuster votre train de vie avant la retraite pour les financer.

Il est possible de le faire sans douleur, car ce sont les petites dépenses qui coûtent le plus cher. Ainsi, un café quotidien au restaurant peut représenter 960 $ par année. Passez toutes vos dépenses en revue : couper la deuxième sortie hebdomadaire au resto peut aussi rapporter gros.

Instaurez un compte CELI dédié à vos projets de retraite, alimenté par un virement automatique le jour de paie. Si vous déposez 100 $ le premier jour et 25 $ par semaine pendant 20 ans, vous vous retrouverez avec un trésor de guerre de 28 608 $.

C’est beaucoup mieux que de laisser dormir votre argent dans un compte bancaire, où il rapportera moins de 1 % d’intérêt annuel. Après inflation, vous PERDEZ de l’argent. Et puisqu’il est dans votre compte, c’est tentant de le dépenser.

Enfin, vous devez examiner vos placements. Si leur rendement moyen après impôt et frais est de 3 %, votre gain réel sera de 1 à 1,5 %. Pas de quoi réaliser vos rêves. Une discussion avec votre conseiller financier s’impose certainement…