VIRAGE
Une virée gastronomique virtuelle pour Noël
5.00 avg. rating (83% score) - 1 vote

C’est un secret de Polichinelle que Noël 2020 sera… différent. Malgré tout, il ne faudra pas négliger nos papilles gustatives qui en ces temps de réjouissances, ne prendront pas congé ! Virage a fait une tournée gastronomique virtuelle sur le territoire des 16 regroupements régionaux de la FADOQ pour découvrir des produits du terroir qui ont envie de faire la fête avec vous. Voici donc des suggestions-cadeaux, à se faire à soi-même ou aux autres.

 Abitibi-Témiscamingue

Pour ceux qui hésitent à marier chocolat et vin rouge, sachez que les deux plaisirs se jumellent merveilleusement bien en bouche grâce aux tablettes de Choco-Mango (5,25 $ chacune ou en coffret de sept pour 38 $). Fondée en 2001 par Olga Coronado Mijangos, originaire du Guatemala, cette entreprise propose des accords de vins rouges doux ou corsés avec des chocolats aux arômes allant des fruits mûrs aux noix, en passant par les épices douces tel le poivre blanc. Fabrication artisanale, bien sûr ! Choco-Mango, Val-d’Or, 819 824-4080, choco-mango.ca

Bas-Saint-Laurent

Les années 1960 ont été très fertiles en créations de toutes sortes. Au Québec, c’est au milieu de cette décennie que Gabrielle Vignola concocte les Herbes salées du Bas-du-Fleuve. Au produit d’origine, connu de tous, s’ajoute depuis quelques années les herbes salées déshydratées. Alors que le classique rehausse soupes, sauces, riz et pommes de terre en purée, les herbes déshydratées (10 $ en salière) peuvent être saupoudrées sur les œufs, les filets de poisson, les viandes, etc. Ce qui, selon Jean-Yves Roy, le fils de Mme Vignola, lui vaut le nom de « poudre magique ». Herbes salées du Bas-du-Fleuve, Sainte-Flavie, 418 775-4922, herbes@herbessalees.com

Centre-du-Québec

Saviez-vous que le Québec se situe au 3e rang parmi les régions productrices de canneberges dans le monde ? Et que c’est particulièrement au Centre-du-Québec que l’on trouve le plus de cannebergières ? C’est là, en 2000, que quatre familles fondent Fruits d’Or et plus tard sa marque Patience Fruit et Co. Pour une incursion rapide dans le monde de la canneberge, l’ensemble Découvertes (30 $) permet de goûter à huit produits, dont une nouvelle canneberge sans sucre ajouté et des bouchées chococroquantes. Patience Fruit et Co, Villeroy, 819 385-1126, patiencefruitco.com

Côte-Nord

Méconnue au Québec, la camerise est originaire du Japon. Sous le nom de haskap, elle est connue depuis des centaines d’années comme étant le « fruit de la longévité de la vie et le fruit de la vision ». Si les Japonais le disent, on ouvre grand l’oreille ! Au Québec, la ferme Manicouagan est le chef de file de la production du jus de camerise (10 $), un super fruit qu’elle agrémente d’un soupçon d’eau d’érable. Ferme Manicouagan, Pointe-Lebel, 418 445-3552, fermemanicouagan.com

Estrie

Dans les années 1970, tout restaurant haut de gamme qui se respectait servait du canard à l’orange, ce plat typiquement français mis au point par le chef René Lasserre dans son restaurant parisien en 1945. Aujourd’hui, des artisans du canard, en Estrie, font revivre cet ex-chic du chic de la gastronomie à travers une terrine de canard à l’orange (8 $). En plus de rappeler de bons souvenirs à vos papilles, ce produit est exempt de gluten et d’agents de conservation chimiques. Un beau clin d’œil au passé ! Ducs de Montrichard, Orford, 819 868-4217, ducsdemontrichard.com

Gaspésie Îles-de-la-Madeleine

En contrepartie des abus du temps des fêtes, Catherine, de Gaspésie Sauvage, propose une tisane de conifères (4,50 $), dans laquelle on trouve sapin, mélèze, épinette, cèdre et pin. Ce mélange aromatique est composé de jeunes pousses bien tendres récoltées au printemps pour éviter l’amertume. Sur cette terre acquise et défrichée par un couple de Belges il y a une dizaine d’années, les produits sauvages sont aussi nombreux qu’appétissants. Gaspésie Sauvage Produits Forestiers, Douglastown, 418 368-2296, gaspesiesauvage.com

Île de Montréal

Le fameux gâteau aux fruits ! Incontournable durant des décennies, il a cependant perdu de son panache au cours des dernières années. Plusieurs villes américaines organisent même des concours de lancer de gâteaux aux fruits au lendemain de Noël, pour s’en débarrasser avec humour. Mais personne n’aura le goût de lancer celui de Toque & Tablier, Le Distingué (45 $). Affiné au rhum durant un an, exceptionnellement parfumé, il redonne ses lettres de noblesse à ce grand classique. Toque & Tablier, Montréal, 514 312-1914, toqueettablier.ca

 Lanaudière

Longtemps fabriqué au Québec dans les cuisines, le boudin est passé aux mains des professionnels de la charcuterie, ce qui ne l’empêcha pas de disparaître peu à peu des tables au cours du XXe siècle. Aujourd’hui,  le boudin ressuscite dans les assiettes. Parlez-en à la famille Forget, qui a à peine le temps de le fabriquer qu’il disparaît déjà des étals. Leur boudin (25 $ le kilo) est cuisiné selon une recette traditionnelle. Cochon cent  façons, Saint-Jacques, 450 839-1098, cochoncentfacons.com

Laurentides

C’est un monde de saveurs qui s’ouvre en franchissant le seuil de cette microboutique particulièrement reconnue pour ses mélanges d’épices concoctés par sa propriétaire, Nathalie Bergeron. Pour Noël, voici un trio qui évoquera des souvenirs : épices pour les pommes de terre, épices pour les cretons, héritage de la grand-mère de Nathalie et Apple pie spice, épices auxquelles a été ajouté un parfum de sirop d’érable bio, idéal pour tartes aux pommes et croustades (8 $ chacune). Le Moulin aux épices, Piedmont, 450 227-5135, lemoulinauxepices.ca

Laval

Une ferme d’agneaux à Laval ? Non, ce n’est pas une légende urbaine ! Et même que le foin, le maïs et les autres grains servant à nourrir les petites bêtes proviennent en totalité de terres agricoles lavalloises. Son propriétaire, Donald Beaulieu, propose un carré d’agneau français ou un filet mignon d’agneau, mais sa vedette pour Noël est un canard farci d’agneau haché, un tantinet sucré (60 $) et pouvant servir quatre personnes. Agneaux de Laval, Laval, 450 625-6880, agneauxdelaval.com

Mauricie

Il a le velouté du porto et le goût du bleuet. Son nom : Le Perado (28 $). Cette boisson alcoolisée aux bleuets, dattes, figues et cassis se marie agréablement aux fromages et aux desserts au chocolat. Mais pas besoin d’attendre la fin du repas pour l’utiliser : il peut aussi servir à déglacer les filets de porc. Boissons du Roy, Sainte-Anne-de-la-Pérade, 418 325-2707, boissonsduroy.com

Outaouais

Fromage à pâte molle de type brie en forme de cœur, l’Attrape-cœur (10,50 $) est affiné de quatre à six semaines par les maîtres fromagers de la Trappe à fromage, à Gatineau. Sa croûte blanche et duveteuse est l’écrin d’une pâte de couleur crème aux arômes de champignons blancs, lait frais et beurre. L’Attrape-cœur s’harmonise avec le vin blanc et le beurre de pêche, abricot et érable. La Trappe à fromage, Gatineau, 819 243-6411, trappeafromage.com

Québec et Chaudière-Appalaches

Un vinaigre d’épinette (15 $) macéré dans l’épinette sauvage est le p’tit nouveau de l’entreprise Du Capitaine Ferme vinaigrerie distillerie. Son propriétaire, Vincent Noël, est la 11e génération à occuper la ferme de cette entreprise. Avec son goût de lime fraîche, ce produit s’adapte autant aux poissons qu’aux volailles et fruits de mer, et même, merci à l’influence astringente du conifère, à la viande sauvage. Du Capitaine Ferme vinaigrerie distillerie, Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans, 418 956-2614, lavinaigrerie.com

Richelieu-Yamaska
À Sorel-Tracy, une microdistillerie s’amuse à être à contre-courant en matière de spiritueux. Son dernier coup d’éclat est la création d’une crème de menthe rose (33,50 $), qui rejoint une verte et une blanche, trois produits beaucoup moins sucrés que ce qu’on buvait jadis. Cette belle rose, baptisée Arthur, tire son nom d’un précurseur de la scène burlesque au Québec, Arthur Pétrie, mari de la comédienne Juliette Pétrie. Les Subversifs, Sorel-Tracy, 514 926-6576, subversifs.ca

Rive-Sud-Suroît

Profitons ici du 50e anniversaire de la FADOQ pour évoquer les préférences culinaires de sa fondatrice, Marie-Ange Bouchard. En tête de sa liste figurait la pomme, qu’elle allait elle-même cueillir sur la terre familiale à Lacolle. Marie-Ange, qui cuisinait beaucoup, affectionnait particulièrement la tarte aux pommes, la croustade et la compote. Elle serait enchantée de connaître les Vergers et cidrerie Denis Charbonneau, avec ses 15 variétés de pommes déclinées en tartes, jus de pomme, confitures, gelées, vinaigre de cidre, cidre et moût de pomme. Vergers et cidrerie Denis Charbonneau, Mont-Saint-Grégoire, 450 347-9184, vergersdc.qc.ca

Saguenay – Lac-Saint-Jean – Ungava

C’est à Dolbeau-Mistassini, capitale mondiale du bleuet, que la microbrasserie Le Coureur des bois s’est installée en 2011. Elle brasse une vingtaine de bières mais celle aux bleuets, la Jaseuse sauvage (à partir de 7 $), fait sensation. Elle est faite de bleuets cueillis aux alentours et sa fabrication intègre des aromates nordiques. Également au menu : des bières blanches, rousses, noires, au miel et aux fruits. Microbrasserie Le Coureur des bois, Dolbeau-Mistassini, 581 596-3669, microlecoureurdesbois.com