VIRAGE
« Tant qu’y’a d’l’amour, y’a d’l’espoir ! »
« Tant qu’y’a d’l’amour, y’a d’l’espoir ! »
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Votre couple bat de l’aile. Sérieusement et depuis longtemps. Mais est-ce vraiment f-i-fi-n-i-ni entre vous deux ? Puisqu’une séparation s’avère un deuil très difficile et que refaire sa vie est une entreprise à haut risque, le mieux à faire est encore de tout mettre en oeuvre pour sauver cette relation du naufrage. Pour vous donner du courage, répétez-vous ceci, tel un mantra : «Tant qu’y’a d’l’amour, y’a d’l’espoir ! »

Fini ou pas fini ?

Dans tout ce brouillard de disputes, de déceptions et de rancunes, comment savoir s’il y a encore une toute petite † flamme au bout du tunnel ?

«Souvent, on pense qu’on n’a plus de sentiments pour l’autre, que le désir n’est plus là, alors qu’une démarche telle une psychothérapie conjugale permet de résoudre des con†flits et de changer de perspective, estime le psychologue Yves Dalpé. Toutefois, si une des deux personnes ne veut plus s’investir dans la relation ou encore qu’un tel cheminement a pour conséquence d’éloigner le couple plutôt que de le rapprocher, on sait alors qu’il n’y a plus rien à faire. »

Même un tel constat d’échec aura quelque chose de positif, ajoute la psychologue Stéphanie Léonard : « Si on a tout essayé pour faire fonctionner la relation mais que cela se termine néanmoins par une séparation, ce grand ménage nous aidera à vivre notre deuil sainement et à passer à une autre étape ».

Des stratégies gagnantes

Une psychothérapie conjugale a l’avantage de faire intervenir un regard extérieur et de savoir par où commencer dans l’enchevêtrement de sentiments parfois très dense qui s’est tissé entre deux personnes au fil des ans ou des décennies.

D’autres opteront pour un groupe de ressourcement destiné aux couples. « Il est important que les activités de ce type soient gérées par un ordre professionnel, sans quoi elles peuvent faire plus de dommages que de bien », avertit Dre Léonard.

Autre suggestion : des livres sur le sujet, qui peuvent aider à comprendre ce qui se passe dans le couple et à trouver des pistes de solution. Une pause chacun de son côté peut également être efficace dans certains cas, pourvu qu’elle ait un sens et ne soit pas uniquement une échappatoire.

Parler pour aimer

Quelle que soit la méthode choisie, pour obtenir des résultats, il est essentiel d’aborder les sujets d’amertume enterrés, les conflits non résolus et les sources de frictions. Ces discussions parfois vives amèneront les protagonistes à changer leur façon d’être, d’agir… et de communiquer, le talon d’Achille de tant de couples.

« Je suggère souvent aux couples de se réserver un moment bien à eux, à une période propice de la journée, juste pour faire le point sur comment chacun se sent. Cela évite d’accumuler trop avant de parler ou d’esquiver les problèmes », résume Stéphanie Léonard.

Un projet commun ou toute activité où le plaisir domine permet par ailleurs de voir l’autre sous son meilleur jour, loin de la routine. Cela suffit parfois pour faire renaître l’intérêt, puis le désir.

Fait à souligner, ces conseils sont tout aussi valables pour les couples à reconstruire que pour ceux qui aspirent à battre des records de longévité…