VIRAGE
Santé des femmes : vrai ou faux?
2.57 avg. rating (52% score) - 21 votes

Vous connaissez sur le bout des doigts tout ce qui concerne la santé des femmes? Voyons voir si vous arriverez à départager le vrai du faux dans les 10 affirmations suivantes.

  1. Le cancer du sein est la première cause de décès prématuré chez les femmes au Canada.
  2. Il n’y a pas de solution à l’incontinence urinaire chez la femme.
  3. Les femmes risquent davantage de développer la maladie d’Alzheimer que les hommes.
  4. Des exercices de renforcement musculaire sont de mise chez la femme après 50 ans.
  5. À la ménopause, des bouffées de chaleur sont observées chez 30 à 40 % des femmes.
  6. Le risque de cancer de l’utérus diminue après la ménopause.
  7. L’anorexie mentale et la boulimie touchent surtout des femmes.
  8. À partir de 65 ans, les hommes sont plus susceptibles de souffrir d’hypertension artérielle que les femmes.
  9. La proportion de femmes en situation d’embonpoint et d’obésité dépasse celle des hommes.
  10. Les femmes ont un niveau d’activité physique supérieur à celui des hommes.

Réponses

  1. Ce triste titre revient aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux (AVC). Les Canadiennes sont cinq fois plus susceptibles de mourir d’insuffisance cardiaque que du cancer du sein. L’adoption de saines habitudes de vie diminue les risques de problèmes cardiaques.
  2. Deux fois plus fréquente chez la femme que chez l’homme en Amérique du Nord, l’incontinence urinaire touche au moins une femme sur trois après l’âge de 60 ans. Sa forme la plus fréquente chez la femme est l’incontinence urinaire à l’effort. Il existe des traitements pour régler ou contrôler ce problème. Parlez-en à votre médecin ou consultez un physiothérapeute spécialisé en ce domaine.
  3. L’âge est cependant le plus important facteur de risque de développer la maladie d’Alzheimer. Après 65 ans, le risque double tous les cinq ans, pour atteindre une personne sur quatre après 85 ans. Pour en connaître davantage sur les choix santé à faire pour prévenir la maladie, visiter le site de la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer.
  4. En vieillissant, il faut bouger pour maintenir ou améliorer ses fonctions cardio-respiratoires. De plus, qu’on soit homme ou femme, il est également important d’ajouter à sa routine sportive des exercices de renforcement musculaire. Pourquoi ? Pour contrer la fonte musculaire, aussi appelée « sarcopénie », qui accompagne l’avancée en âge et est l’une des causes de perte d’autonomie.
  5. Les bouffées de chaleur sont le propre de 75 à 85 % des femmes au moment de la ménopause. Elles débutent souvent avant l’arrêt des règles et se poursuivent en moyenne… 7,5 ans ! Quelques pistes pour soulager les bouffées de chaleur : utiliser un surmatelas contenant du gel rafraîchissant, pratiquer une activité physique, perdre du poids et consommer du soya sous toutes ses formes.
  6. Ce cancer, aussi appelé « cancer de l’endomètre », touche le plus souvent la femme ménopausée (90 % des cas surviennent après 50 ans). L’obésité et le diabète sont d’autres facteurs de risque. Le pronostic est favorable en ce qui concerne le type le plus courant de ce cancer.
  7. La proportion de femmes touchées par ces deux troubles alimentaires est d’environ 90 %, et ce, sans égard à l’âge. Pour en savoir plus sur les troubles alimentaires ou pour remplir un questionnaire afin de savoir si vous êtes à risque, visiter le site Anorexie et boulimie Québec.
  8. C’est plutôt le contraire, un enjeu de taille quand on sait que l’hypertension artérielle est le plus important facteur de risque de l’AVC. Quelques conseils pour contrôler la pression artérielle : la faire vérifier régulièrement, prendre les médicaments prescrits par le médecin selon la posologie et adopter un mode de vie sain.
  9. Des données de Statistique Canada révèlent qu’en 2018, la proportion d’adultes s’exposant à des risques accrus pour la santé en raison d’un excès de poids atteint 63,1 %. Cette proportion est supérieure chez les hommes (69,4 %) que chez les femmes (56,7 %).
  10. Sur ce point, hommes et femmes sont peu différents, indique l’Enquête québécoise sur l’activité physique et le sport, réalisée par l’Institut de la statistique du Québec en 2018-2019. Toutefois, c’est parmi les aînés qu’on trouve la plus forte proportion d’adultes à avoir fait de l’activité physique occasionnellement ou pas du tout au cours de l’année précédant l’Enquête, soit 29 % chez les 65 ans et plus.

Sources :

coeuretavc.ca

passeportsante.net

alzheimer.ca/federationquebecoise/fr

merckmanuals.com

anebquebec.com

statcan.ca

stat.gouv.qc.ca