VIRAGE
Paris: un petit goût de revenez-y !
Paris: un petit goût de revenez-y !
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Paris, Ville Lumière, chantée par de nombreux poètes et écrivains, demeure la ville la plus visitée mondialement année après année par les touristes de tous âges. Quel est donc son secret ? Qu’il s’agisse d’un premier ou d’un 20e séjour, les atouts incomparables de la capitale française – la Tour Eiffel, le Louvre, Notre-Dame, l’Arc de Triomphe, la Seine – émerveillent à tout coup. Mais il y a plus, bien plus…

En effet, Paris offre beaucoup d’autres facettes à découvrir, au printemps ou en automne, les deux meilleures saisons pour la visiter. Pour en saisir tout le charme, il faut se munir d’une bonne paire de souliers, marcher un peu partout et se déplacer en métro, dont le réseau est très efficace et rapide. N’oubliez pas de prendre un carnet de 10 tickets, plus économique, et d’acheter le magazine hebdomadaire Pariscope pour tout savoir sur ce qui se passe à Paris.

Rien de mieux toutefois pour tâter le pouls parisien que de s’asseoir à l’une des nombreuses terrasses où un serveur stylé vous apportera un espresso ou un verre de vin. Rapidement vous remarquerez que, contrairement à la croyance générale, les Parisiens sont très affables, surtout avec les Québécois. Ils aiment notre accent et apprécient leurs « cousins ».

Art et histoire

Outre Le Louvre, Paris fourmille de musées tous plus intéressants les uns que les autres. Prenez le Petit Palais, rénové en 2005, situé dans le 8e arrondissement. Vous y trouverez des tableaux et des sculptures de Delacroix, Courbet, Monet, Cézanne, Rodin… Accès gratuit avec en prime un jardin intérieur avec bassin et café. Au Musée d’art moderne, dans le 16e, on retrouve 9000 oeuvres du XXe siècle, dont La Pastorale de Matisse, des Picasso, Braque, Rouault, Chagall et Léger. Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Paris ? Ne ratez pas le musée Carnavalet dans le 3e, où les objets et des centaines de tableaux racontent les différentes époques parisiennes, avec la reconstitution de la chambre de Marcel Proust, célèbre auteur d’À la recherche du temps perdu.

Parcs et places

Pour vous reposer et relaxer, vous apprécierez de nombreux parcs et places. Le parc Montsouris, dans le 14e, avec ses 15 hectares, est l’un des plus vastes et offre aux promeneurs un plan d’eau, de hauts marronniers et des recoins intimes.

Côté cimetières, il n’y a pas que celui du Père Lachaise ( 20e ). Dans le 14e arrondissement, vous verrez les tombes de Beaudelaire, Sartre, de Beauvoir et Gainsbourg, entourées de tilleuls et de conifères, dans le cimetière Montparnasse. Il faut souligner aussi le cimetière de Montmartre, dans le 18e, et ses sépultures de Berlioz, Offenbach, François Tru ffaut et Dalida. Après cela, n’oubliez pas d’aller saluer Georges Brassens, dans le 15e. L’auteur des Copains d’abord y a son parc à vocation pédagogique avec ses vignes de pinot noir, ses ruches, un jardin biologique et un plan d’eau entouré de nombreux bancs publics. Le célèbre moustachu résida à deux pas de là, au 42, rue Santos-Dumont.

Il ne faut pas rater non plus l’ancienne Place Royale sous Henri IV, la Place des Vogues, dans le 4e, un exemple parfait d’harmonie avec ses quatre fontaines et les 36 pavillons qui l’encadrent. Victor Hugo y vécut de 1832 à 1848. Devenu musée, cet endroit révèle comment Hugo vivait et écrivait, ses livres et manuscrits et toute la décoration extraordinaire de ce lieu imaginé et réalisé par ce génie. Vraiment étonnant.

À table !

Je vous conseille de mettre dans vos bagages le Guide du Routard – Restos et bistrots de Paris ou Paris à petits prix – Cheap & Chic, de Sophie Senart ( Éditions En Voyage ). N’ayez pas peur de vous informer à des commerçants ou de demander à des Parisiens de vous fournir des adresses de bons restaurants dans le quartier où vous êtes. Dans le 4e, Vins des Pyrénées est un must. Dans le 5e, mettez le cap sur Au Pré Verre, car les frères Delacourcelle y préparent un excellent cochon de lait. Le service est professionnel et sympathique.

Chez Georges Opéra, dans le 2e, non loin de la Place de l’Opéra de Paris et sa salle de spectacle à l’italienne de 1900 sièges de velours rouge ornée de l’extraordinaire plafond peint par Chagall, on sert un excellent confit de canard. Dans le 11e, le Bistrot Paul Bert vaut le déplacement, pour l’entrecôte ou le tartare de thon. Pas très loin, dans le 12e, vous êtes à l’Ébauchoir, où vous pouvez déguster un bon poisson. Au Vieux Colombier, dans le 6e, pourquoi pas un poulet fermier ou une salade brick de chèvre ? Dans le 14e, c’est le Bistrot des Pingouins avec son magret de canard, ses souris d’agneau, etc.

Ce dernier bistrot se situe rue Daguerre, une rue piétonnière intéressante, avec ses boutiques de fromages, de poissons et fruits de mer, de légumes, de mets préparés, de cavistes, de terrasses, une rue où les Parisiens font leurs courses à tous les jours. Là, on se sent vraiment à Paris. Pour un bon repas, il faut compter entre 15 et 30 euros pour le déjeuner mais vous pouvez, si le coeur vous en dit, faire une réservation au restaurant gastronomique Le Bristol, dans le 8e, dont le chef Éric Fréchon a trois étoiles au Guide Michelin. Le coût est de 85 euros par personne pour un merveilleux déjeuner. En passant, vous pouvez dire bonjour à Marco Pelletier, un Québécois, le chef sommelier.

Quelques hôtels

Se loger à Paris est somme toute assez facile et, souvent, le prix de la chambre comprend le petit déjeuner. Voici quelques adresses intéressantes : Hôtel du Lion, dans le 14e, avec accès direct via le RER B à l’aéroport Paris- Charles de Gaulle ( hotel-lion.com ). Deux autres hôtels dans le 5e : le Familia ( hotel-paris-familia.com ) et Hôtel Saint-Pierre (saintpierre-hotel.com). Dans le 6e, vous avez aussi l’Hôtel du Lys ( hoteldulys.com ) Il y aurait, bien sûr, encore beaucoup de choses à découvrir à Paris. Cela devra attendre à votre prochaine visite…

INFOS PRATIQUES :

Hôtels et autres infos : www.parisinfo.com
Restos : www.restoaparis.com
Paris Museum Pass : laissez-passer valable pour deux, quatre ou six jours consécutifs, permettant de visiter plus de 60 musées et monuments de Paris en évitant les files d’attente