VIRAGE
Martin et Gabrielle Fontaine : tricotés serrés
0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Nous connaissions déjà Martin Fontaine, qui incarne Elvis avec panache depuis 25 ans. C’est Passe-Partout qui nous a révélé sa fille, Gabrielle, une enfant de la balle qui a été profondément inspirée par le talent de ses deux parents. Alors qu’ils s’apprêtent à monter sur scène ensemble durant les fêtes pour nous présenter Un Noël rock’n roll, père et fille reviennent sur le lien exceptionnel qui les unit.

Artistes de père en fille

Propriétaire du Memphis Cabaret à Trois-Rivières, c’est là que Martin fait actuellement revivre le King. « Grâce au Memphis Cabaret, je me suis créé mon propre travail. Les gens viennent de partout au Québec pour voir nos spectacles. J’incarne Elvis de manière intermittente. En parallèle, j’ai toujours participé à des événements corporatifs, des revues musicales, des soupers-spectacles. Plus qu’un chanteur ou un musicien, je me considère comme un communicateur. »

Quant à Gabrielle, qui incarne Passe-Carreau dans la nouvelle mouture de l’émission Passe-Partout, elle confirme que le projet a changé sa vie. « J’ai réalisé l’ampleur de cette émission dans le cœur des Québécois, confie-t-elle. Le vrai succès pour moi, c’est que la magie opère toujours. Tout ça rend cette expérience tellement magnifique ! Plus je côtoie des enfants, plus je constate l’importance que Passe-Partout a dans leur vie et plus je me rends compte de ma chance. »

Deux parents artistes

Gabrielle a grandi en coulisses auprès de deux parents chanteurs. « On me parle souvent de mon père parce qu’il est plus connu, mais mes deux parents sont chanteurs, nous dit Gabrielle. Enfants, ma sœur Camille-Rose et moi les avons suivis en voyage et à travers leurs périples. Pour moi, c’était merveilleux ! J’ai appris à composer avec le changement et j’ai développé une grande capacité d’adaptation. Il me fallait changer d’école, me faire de nouveaux amis, apprendre une nouvelle langue. En voyage, je faisais l’école à la maison avec ma mère. Tout ça, c’était particulièrement stimulant pour moi. »

« Ma conjointe, Marie-Claude, est une antistar, poursuit Martin. Elle est à la fois notre fan et notre critique. Elle est toujours pertinente. Elle est notre muse, à Gabrielle et à moi. Elle est choriste sur Elvis depuis 1995. Ça fait 38 ans que nous sommes ensemble. »

Les petites ont grandi dans ce métier. Marie-Claude et Martin n’ont pas poussé Gabrielle vers ce métier, mais comme une éponge, elle a tout absorbé. « À l’âge de 2 ou 3 ans, se souvient Martin, elle faisait ses premiers spectacles à Noël. Pour nous, c’était l’expression de son âme d’enfant. Tous les enfants sont créatifs. Nous ne pensions pas à une éventuelle carrière… Puis, comme elle participait toujours aux spectacles à l’école secondaire, c’est là que nous l’avons vraiment découverte. Elle sait s’exprimer, elle aime être devant les gens. Elle est vraiment à sa place ! Gabrielle, c’est la fille que nous avons toujours voulu avoir… »

Des liens solides

De toute évidence, père et fille sont tricotés serrés. « Mon père, c’est vraiment mon meilleur ami, nous dit Gabrielle. Nous nous ressemblons beaucoup. Il y a une belle relation d’admiration entre nous. Je l’ai vu des centaines de fois en spectacle et chaque fois que je le revois, je le trouve hot, beau, fin… Je l’aime ! »

Elle apprécie qu’il l’amène plus loin, qu’il soit un grand philosophe et qu’il lui donne des conseils sur la vie. « C’est mon gourou, mon mentor. Il est mon papa-lion. Il a de sages paroles. Il est mon confident. Quand j’ai vécu ma première peine d’amour, c’est vers lui que je me suis tournée. Ma mère est aussi ma meilleure amie et je suis très proche de ma sœur. »

Le papa, lui, se fait un point d’honneur d’être toujours là pour elle. « Si Gabrielle a besoin de moi, je suis là. Si elle n’a pas besoin de moi, je la laisse vivre… Je veux qu’elle s’épanouisse, qu’elle vive sa vie. Nous savons l’un et l’autre qu’entre nous, c’est un amour inconditionnel. »

À chacun ses compétences

Papa donne-t-il des conseils à sa fille ? « Non. Elle fait un métier que je ne connais pas, car je ne suis pas un acteur », tranche Martin sans ambiguïté.

« Quand je fais de la comédie musicale, c’est ce qui se rapproche le plus du métier de mes parents, raconte la jeune femme. Je sais que j’aurai toujours l’heure juste. Mes parents ne me disent pas que ce que je voudrais entendre. Quand ils trouvent ça bon, ça vaut tout l’or du monde pour moi. Je serai en spectacle avec mes parents au Memphis Cabaret durant le temps des fêtes. Quand je chante avec eux, ils sont mes mentors. J’ai tout à apprendre de mon père et de ma mère qui sont des chanteurs professionnels et qui ont une oreille hallucinante ! À l’inverse, si mon père avait à jouer, je serais son coach. »

Monter sur scène ensemble leur permet de passer le temps des fêtes en famille. « Le show est unique. Nous chantons, nous dansons. Ça bouge ! Je me dis qu’un jour, Gabrielle dirigera peut-être mon théâtre… », confie Martin.

Noël chez les Fontaine

Depuis toujours, les Fontaine se rassemblent durant les fêtes pour célébrer en famille. « Chez nous, c’est toujours pareil, confirme l’interprète de Passe-Carreau. Le 24, nous réunissons chez mes parents la famille rapprochée : mon père, ma mère, ma sœur, mon amoureux et moi-même. Nous passons la soirée ensemble, nous jouons à des jeux. Et année après année, nous faisons la même photo. Noël, c’est ma fête préférée, car c’est un moment privilégié en famille. »

Martin se souvient d’une année où il s’était déguisé en père Noël. « Ma mère nous avait réveillées, ma sœur et moi, et de la mezzanine, je vois encore le père Noël placer les cadeaux sous l’arbre, poursuit Gabrielle, le regard étincelant. C’était magique ! Nous comptons recréer ça un jour avec les petits-enfants… »

Et au Nouvel An, la famille respecte-t-elle certaines traditions ? « Le 31 décembre, je suis généralement sur scène, nous dit Martin. Et sincèrement, c’est le party de fin d’année par excellence… »

***

Martin présente trois spectacles au Memphis Cabaret (lememphis.com). On voit Gabrielle dans Passe-Partout et dans 14 mille millions de choses à savoir. Nos remerciements au restaurant Houston de Laval, où la séance de photos a été réalisée.

Photo : Éric Carrière – Maquillage : Véronique Prud’homme