VIRAGE
Le glaucome, voleur silencieux de la vision
Le glaucome, voleur silencieux de la vision
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Le glaucome est la deuxième cause de cécité au monde et la première cause de perte de vision irréversible. Cette maladie est insidieuse, d’où son appellation de « voleuse silencieuse de la vision ». Elle affecte à l’heure actuelle plus de 409 000 personnes au Canada et 61 millions de personnes dans le monde. Des chiffres qui croissent à vue d’œil…

Incurable mais contrôlable

Le mot « glaucome » désigne un groupe de maladies de l’œil qui endommagent progressivement le nerf optique, soit la partie qui transmet les images au cerveau. Il produit une perte de vision périphérique progressive et, si la maladie n’est pas traitée, permanente.

Cette maladie d’origine encore inconnue est incurable mais contrôlable, par l’utilisation de médicaments, de traitements au laser ou de la chirurgie, sans négliger un suivi médical régulier.

À ses débuts, le glaucome ne présente pas de symptômes. D’ailleurs, au-delà de 50 % de ses victimes ne savent pas qu’elles en sont atteintes.

Cette maladie peut affecter tout le monde, peu importe son âge, son sexe ou sa race. On ne peut s’en prémunir. Toutefois, un dépistage précoce joue en la faveur des personnes atteintes. Les optométristes font un excellent travail de dépistage. Il est donc de mise de vérifier vos antécédents familiaux et de vous faire examiner les yeux sur une base régulière.

Vos médicaments, voyez-y!

Si vous êtes affecté par le glaucome, il est essentiel de prendre vos médicaments correctement et de façon assidue. Cela vous aidera à conserver votre vision. Développez une complicité avec votre pharmacien et votre ophtalmologiste. La confiance et la bonne communication sont très importantes dans le cas de toute maladie chronique, particulièrement le glaucome.

Un des plus grands problèmes liés à cette maladie – comme tant d’autres qui sont asymptomatiques – est que le patient n’observe pas toujours la posologie de ses médicaments ou ne persiste pas à les prendre. Les programmes de sensibilisation et d’éducation ont donc un rôle important à jouer pour empêcher le glaucome d’embrouiller votre avenir.

***

Un œil sur les principaux facteurs de risque

  • Âge (environ 2,7 % de la population de 50 ans et plus en est atteinte et jusqu’à 11 % à 80 ans)
  • Antécédents familiaux de glaucome
  • Pression intraoculaire anormalement élevée
  • Blessures oculaires antérieures
  • Diabète
  • Myopie
  • Usage fréquent ou à long terme de stéroïdes ou de cortisone
  • Descendance africaine, asiatique ou hispanique