VIRAGE
Le contrat social fait l’unanimité à l’Assemblée nationale
Le contrat social fait l’unanimité à l’Assemblée nationale
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Le contrat social proposé par le Réseau FADOQ gagne rapidement des adeptes ! Baromètre de cette solidarité collective en faveur d’une qualité de vie adéquate pour les aînés d’aujourd’hui et de demain, la liste d’organismes signataires frôle maintenant les 100 noms, dont ceux des quatre principaux partis politiques du Québec.

Une Journée des aînés historique

Cette unanimité politique historique, obtenue au nom des aînés, s’est produite à une date symbolique : le 1er octobre, Journée internationale des aînés, lors d’une conférence de presse du Réseau FADOQ tenue à l’Assemblée nationale.

À titre de délégués de leur organisation politique, Réjean Hébert, ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre des Aînés, du parti Québécois, Marguerite Blais, députée du Parti libéral du Québec, Sylvie Roy, députée de la Coalition avenir Québec et Amir Khadir, député de Québec solidaire, ont alors signé le document par lequel leur parti respectif s’est engagé à accorder la priorité à la qualité de vie des aînés par des gestes concrets.

Puisque c’est à leurs actions que l’on pourra juger de l’ardeur de leurs convictions, les yeux seront désormais rivés sur nos députés provinciaux lors de l’adoption de politiques et de règlements, dans l’amélioration des services ou dans toute autre décision gouvernementale qui pourrait avoir un impact sur la qualité de vie des aînés.

Des signataires prestigieux

Représentatives de l’élan dont profite le contrat social, ces signatures prestigieuses ne sont pas les seules à allonger la liste d’appui à cette vaste mobilisation sociétale face à la vague de vieillissement de la population dont le Québec commence à ressentir les effets.

Bien d’autres organismes privés ou publics se sont rangés récemment dans le clan des pro-aînés, donnant ainsi l’exemple à toutes les organisations et à tous les citoyens. C’est le cas notamment de Intact, compagnie d’assurance, de l’Union des artistes, de l’Association des retraitées et des retraités de l’enseignement privé, de l’Observatoire Vieillissement et Société, de Léger, Recherche Stratégie Conseil, de l’Université du Québec en Outaouais…

Du côté des villes, la première à signer a été la ville d’Alma, suivie de Desbiens. À quand une adhésion massive des municipalités du Québec, à commencer par celles qui sont reconnues amies des aînés ?

Par ailleurs, c’est par milliers que s’ajoutent les signatures d’appui individuelles à ce chantier appelé « contrat social ». Merci à tous ceux qui ont pris le temps de signifier ainsi leur appui ! Si vous n’êtes pas du nombre, vous trouverez ci-dessous le formulaire à remplir pour faire partie, vous aussi, de cette grande chaîne de solidarité envers les aînés.

Une vidéo qui fera jaser

Que nous réservent les prochaines semaines en matière de contrat social ? « Le Réseau FADOQ entend poursuivre sa campagne d’adhésion tout en s’assurant que tous les signataires passent de la parole aux actes », indique Maurice Dupont, président du Réseau FADOQ.

Par ailleurs, le lancement d’une vidéo sur les médias sociaux promet de faire beaucoup jaser tout en suscitant une réflexion sur le rôle et l’importance des aînés dans notre société. D’une durée de 80 secondes, cette vidéo montre d’une façon originale et touchante que toutes les générations doivent vieillir ensemble, tel un grand mouvement, et faire face en tant que société aux défis que présente le vieillissement de la population.

Chaque organisme doit prendre conscience des impacts de ses décisions sur la qualité de vie des aînés des générations présentes et à venir. De même, les individus doivent se questionner sur leurs attitudes et leurs perceptions envers ces personnes riches d’expérience, qui ont encore tant à apporter à notre société. Le virage doit s’amorcer maintenant et ici, puisque le Québec est déjà l’une des sociétés où le vieillissement collectif est le plus rapide. Le Réseau FADOQ peut-il compter sur vous comme agent positif de changement ?

Sur la photo : Marguerite Blais, députée du Parti libéral du Québec ; Réjean Hébert, ministre de la Santé et des Service sociaux et ministre des Aînés, du Parti Québécois ; Sylvie Roy, députée de la Coalition avenir Québec ; Maurice Dupont, président du Réseau FADOQ et Amir Khadir, député de Québec solidaire.