VIRAGE
La sainte paix à Saint-Benoît-du-Lac
La sainte paix à Saint-Benoît-du-Lac
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Dans un monde dominé par le bruit, faire place au silence, c’est tendre l’oreille à sa voix intérieure et, si l’on est croyant, s’ouvrir à un dialogue avec Dieu. C’est ce que propose l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, pour quelques heures ou quelques jours. En revenir avec des produits divins, dont des pommes qu’on a soi-même cueillies, prolonge les bienfaits de la visite.

Plus que centenaire, la magnifique abbaye est un bijou architectural où s’ordonne ombre et lumière, dans un somptueux écrin de nature bordant le lac Memphrémagog. D’emblée, l’impression de temps suspendu déstabilise, puis déleste le stress. Et la curiosité que suscitent les quelque 30 moines – dont la vie est rythmée par sept célébrations religieuses quotidiennes et plusieurs heures à travailler de leurs mains – se mue vite en respect. Le chant grégorien et la magnificence de l’orgue achèvent le processus d’apaisement.

Pour une retraite

L’hospitalité est centrale pour les bénédictins. Sur réservation, l’abbaye propose un tout-inclus pas comme les autres comprenant nuitée, repas et beaucoup, beaucoup de silence, pour 65 $ par jour. Ici, pas de télévision et très peu de wifi. Pris en silence au réfectoire, les repas sont simples et bons. Les chambres sont à l’avenant; seules les suites ayant une salle de bain privée.

« La majorité des hôtes ont 60 ans et plus et choisissent un séjour de deux nuitées, pour décrocher, se reposer, se ressourcer », nous dit Anne Choquet, coordonnatrice au service à la clientèle.

L’animation se limite à la visite des lieux et, si désiré, aux offices religieux. « Plusieurs retraitants demandent à rencontrer un moine car ils sont en quête de conseils, sinon d’un accueil sans jugement. Un séjour permet à leur vraie identité de se révéler à eux et crée une ouverture vers ce qui nous dépasse », résume Dom Laberge, abbé de Saint-Benoît-du-Lac.

Pour une visite

En tout temps on peut découvrir l’abbaye par soi-même. Des visites guidées de 50 minutes ont aussi lieu quotidiennement jusqu’à la mi-octobre (12 $ par adulte). Quant aux visites offertes aux groupes, elles se déclinent en plusieurs formules, longues ou courtes, avec ou sans dégustation.

À l’extérieur, on emprunte les sentiers de prière en s’arrêtant aux différentes stations pour méditer. On termine le tout en s’attablant pour un pique-nique, à même les délices achetées à la boutique : cidre, fromages et multiples produits à thématique de pomme : vinaigrettes, vinaigres, tartinades, compotes, gelées, amen !

Malheureusement, on n’a pas accès à la fromagerie dotée de toutes nouvelles installations permettant d’augmenter la production à 45 000 kg par année. Là comme à la cidrerie et aux vergers, un moine dirige des employés laïques, faute de relève.

***en plus petit***

abbaye.ca, 819 843-4080.

 

Photo : Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac