VIRAGE
Fini la grisaille ! Vivement les fleurs !
Fini la grisaille ! Vivement les fleurs !
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Pourquoi attendre la fin de mai ou même le début de juin pour planter des fleurs sur votre terrasse ou dans votre jardin ? C’est assez la grisaille ! Dès le début d’avril, vous pouvez créer des arrangements en contenants composés de plantes à floraison très hâtive, qui résistent particulièrement bien au froid. Cette année, faites donc en sorte que le printemps se présente plus tôt dans votre paysage !
Les bulbes, présages du printemps
Lorsque l’hiver est terminé, ce sont habituellement les plantes bulbeuses comme les crocus (Crocus) et les perce-neige (Galanthus nivalis) qui égayent les premières nos aménagements paysagers. Toutefois, si vous désirez cultiver ces végétaux en pots, c’est à l’automne qu’il faut les mettre en terre. En effet, sans une période de dormance au froid, la majorité des plantes bulbeuses à floraison printanière ne fleurissent tout simplement pas.

À défaut d’avoir mis des bulbes en contenants l’automne dernier, vous pouvez tout simplement vous procurer des jacinthes (Hyacinthus), des narcisses (Narcissus) ou des tulipes (Tulipa) en fleurs, vendus en pots dans une fleuristerie ou une jardinerie, et les transplanter dans votre arrangement printanier en contenants. Au début de juin, une fois que leur floraison sera terminée, vous n’aurez qu’à les transplanter en pleine terre et à les remplacer dans vos arrangements en pots par des annuelles à floraison estivale.
Des annuelles qui ne craignent pas le froid
Il n’est pas nécessaire d’attendre la fin du printemps pour planter des annuelles dans vos boîtes à fleurs. Les divers cultivars de mufliers (Antirrhinum majus), d’alysses (Lobularia maritima), de pélargoniums (Pelargonium) – appelés à tort « géraniums » – et de pensées (Viola x wittrokiana) ne craignent pas les gels et fleurissent habituellement très tôt au printemps. Certains cultivars de pensées résistent à une température de près de –15 °C et continuent même à fleurir à la suite d’une bordée de neige tardive ! Ces plantes sont vendues en pots dans certaines jardineries dès le mois d’avril. Vous pouvez aussi les propager aisément chez vous à partir de semences.
Des vivaces pressées de fleurir
Certaines plantes vivaces présentent également une floraison très hâtive et peuvent être plantées en contenants à l’extérieur dès le début d’avril. Les hellébores (Helleborus), les primevères (Primula), les pulmonaires (Pulmonaria) et les tiarelles (Tiarella) figurent parmi les premières vivaces en fleurs au printemps.

L’hellébore ‘White Lady’ (Helleborus ‘White Lady’) mérite une place de choix dans les arrangements en pots car sa floraison se déroule durant une longue période, soit de la mi-avril à la fin de mai. Sa fructification constitue également un attrait intéressant.
Des arbustes très hâtifs
Les bruyères de printemps (Erica carnea) sont les premiers arbustes à fleurir au printemps, parfois aussi tôt qu’à la fin de mars dans le sud de notre province. En plus de présenter une abondante floraison rose ou blanche, certains cultivars de bruyères, comme ‘Ann Sparkes’ et ‘Golden Starlet’, possèdent un feuillage teinté de jaune ou d’orange.

D’autres arbustes à floraison très hâtive, tels que le forsythia ‘Northern Gold’ (Forsythia ‘Northern Gold’), l’hamamelis ‘Arnold Promise’ (Hamamelis x intermedia ‘Arnold Promise’) et les rhododendrons de la série April (Rhododendron April Series), peuvent également être intégrés très tôt en saison aux arrangements en contenants. Ces végétaux permettent de donner une certaine structure aux compositions végétales en pots.

Sur ce, je vous souhaite un printemps coloré !