VIRAGE
Dans les coulisses de Virage
Dans les coulisses de Virage
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Votre magazine Virage a 25 ans ! Pour son anniversaire, il vous invite, fidèles lecteurs, dans les coulisses de sa production et partage avec vous les grandes manchettes de l’histoire de cet outil de communication indispensable qui est devenu, au fil des ans, l’un des fleurons du Réseau FADOQ.

Vous recevez votre magazine dans votre boîte aux lettres à chaque nouvelle saison, mais vous ne vous doutez peut-être pas du travail d’équipe exceptionnel que nécessite la publication de chaque numéro, depuis un quart de siècle. De même, vous ignorez sûrement à quel point Virage est une étoile brillante et unique en son genre au firmament des magazines québécois. Voici l’occasion d’apprécier Virage à sa juste valeur.

Planification bien ordonnée…

Le contenu de chaque édition de Virage est planifié de trois à six mois à l’avance, sinon plus ! Chacun des sujets est choisi avec soin, pour refléter aussi bien que possible la diversité des intérêts et des besoins des lecteurs de Virage. Jamais l’équipe ne perd de vue la mission d’information, de communication et de divertissement du magazine, ni son mandat de montrer les multiples visages – la plupart positifs – du vieillissement.

Notre objectif : produire un magazine unique et indispensable, qui soit inspirant pour vous et qui mérite pleinement sa signature : authenticité – bien-être – passion.

En manchette

  • C’est l’outil de communication numéro 1 du Réseau FADOQ, avec sa section FADOQ au centre de chaque édition.
  • Le numéro que vous tenez entre vos mains est le 110e de l’histoire du magazine.

Les articles, mot à mot

Il faut s’y prendre des mois à l’avance pour prévoir des dates d’entrevues avec les spécialistes de chacun des sujets qui se retrouveront au sommaire d’une édition de Virage. C’est encore plus vrai pour les personnalités choisies pour les entrevues, dont celle de couverture, qui nécessitent la participation d’un photographe, d’une maquilleuse et, parfois, d’une styliste. Une quinzaine de collaborateurs et chroniqueurs sont aussi mis à contribution, selon leur domaine d’expertise.

Jusque dans les dernières heures de production, le contenu du magazine se module en fonction de l’actualité qui touche les 50+, de façon à ce que les lecteurs aient accès à une information aussi à jour que possible, malgré les délais d’impression liés au tirage considérable du magazine du Réseau FADOQ. Tous les articles sont révisés et corrigés avant leur envoi à la mise en page.

En manchette

  • Virage, c’est plus de 60 pages rédactionnelles par numéro : entrevues, dossiers chroniques, recettes, jeux, etc.
  • Au fil des 25 années, deux personnalités ont été en couverture du magazine à deux reprises : Louise Deschâtelets et Guy Mongrain.

Côté pub

Parallèlement, des annonceurs potentiels sont sollicités des mois avant chaque parution et réservent leur espace dans les pages du magazine. Deux facteurs séduisent particulièrement les entreprises et agences de publicité : le tirage impressionnant du magazine et une clientèle bien ciblée, composée notamment de baby-boomers. Il faut savoir que le tirage du magazine a augmenté de 73 % entre 2014 et 2017, faisant de Virage l’exception dans un marché caractérisé par une forte décroissance.

D’un numéro à l’autre, l’espace publicitaire et promotionnel ne dépasse pas 40 % des pages du magazine.

En manchette

  • Virage compte plus de 1,2 million de lecteurs par numéro (en attribuant au moins trois lecteurs par exemplaire)
  • Le tirage de Virage, 416 000 exemplaires, est l’un des plus importants au Québec

Le montage de Virage, page par page

La conception et la mise en page du magazine s’échelonne sur une période d’un mois. Il faut environ 120 heures à l’Agence Tapage pour effectuer cette étape de la production, qui inclut le design, la direction artistique, le graphisme et la gestion de projet. Ce travail s’effectue en étroite collaboration avec l’équipe de la rédaction, de sorte que chaque page, chaque sujet, ait sa couleur particulière, dans le respect de la grille graphique conçue sur mesure pour le magazine.

Un processus rigoureux de montage et de correction d’épreuves permet une mise en valeur optimale du matériel rédactionnel et visuel, tout en évitant les erreurs. Les fichiers numériques finaux des pages rédactionnelles et publicitaires sont ensuite acheminés à l’imprimerie.

En manchette

  • Chaque édition de Virage contient une quarantaine d’articles et une centaine de photos.
  • Une attention particulière est accordée à la page couverture : choix de la personnalité, de la photo, des titres, de leur grosseur, de leur couleur, de leur positionnement, etc.

L’impression : impressionnant !

Il faut pas moins de 42 heures à cinq pressiers de l’Imprimerie Solisco pour imprimer un seul numéro de Virage. Le tout nécessite 140 550 livres de papier et 2 155 livres d’encre. Puis, vient l’étape de la reliure et de la préparation postale (étiquetage, encartage, ensachage, etc.), à laquelle cinq employés consacrent 125 heures.

Le tout est ensuite acheminé à Postes Canada, qui livre les centaines de milliers d’exemplaires dans les boîtes aux lettres des lecteurs, partout au Québec, dans les cinq jours ouvrables suivants. Le magazine est aussi disponible en kiosque.

En manchette

  • Mis bout à bout, le papier utilisé pour imprimer un seul numéro de Virage correspond à la distance entre Montréal et Mexico, soit 3 900 km !
  • Les encres utilisées pour l’impression de Virage sont exemptes de métaux lourds et contiennent des proportions maximales de matières végétales.

De mieux en mieux

Combien de virages attendent encore votre magazine au cours des 25 prochaines années ? Plusieurs, et de tous ordres. Déjà, ce numéro 25e anniversaire est le premier à être imprimé sur du papier FSC, un sceau écoresponsable assurant la traçabilité du papier jusqu’aux forêts destinées à l’approvisionnement de papeteries d’où ils proviennent, uniquement au Canada.

Bientôt, par souci environnemental et pour satisfaire une portion grandissante du lectorat qui préfère la tablette au papier, le magazine sera disponible en entier au viragemagazine.com, en plus d’articles, de recettes et de jeux inédits.

Virage est appelé à prendre bien des tournants, et c’est tant mieux ! Toutefois, il ne perdra pas le cap. Au cours des prochaines années, notre but restera inchangé : vous offrir un Virage toujours meilleur et toujours plus à votre image, d’un numéro à l’autre, afin de mériter chacune des minutes que vous passerez à le lire.

Merci d’aimer lire Virage tout autant que nous adorons le fabriquer pour vous.