VIRAGE
Ayez le diabète à l’œil
Ayez le diabète à l’œil
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Le diabète est une maladie qui affecte, de façon lente et insidieuse, plusieurs organes du corps humain, à commencer par l’oeil. L’optométriste joue un rôle important dans le dépistage du diabète puisqu’il est souvent le premier à voir des signes de diabète chez un patient.

L’examen de la santé de l’oeil

L’optométriste tentera entre autres de cerner les plaintes et symptômes suivants : vision brouillée, fluctuante, double ; envie de boire fréquemment, d’uriner, fatigue, perte de poids ; parents atteints de diabète, diabète de grossesse, alimentation inappropriée, manque d’exercice, etc. Que le patient soit déclaré diabétique ou qu’il présente un ou des facteurs de risque au questionnaire de base, l’optométriste portera une attention particulière à tous les signes oculaires que peut causer la maladie.

L’examen préliminaire de la vision identifiera les lacunes dans la musculature et testera les réflexes des pupilles. L’oeil du diabétique fluctue souvent et il n’est pas rare de voir de grands changements de force des verres en très peu de temps, en raison des fluctuations de la glycémie.

L’examen de la cornée et de l’iris mettra en évidence la présence éventuelle de vaisseaux sanguins anormaux. Puis, on regardera le cristallin, la lentille interne qui permet en grande partie la vision. Le développement précoce de cataractes, affectant le cristallin, est un changement pouvant être relié au diabète. L’hydratation de cette lentille est aussi affectée, ce qui diminue la capacité de fixer les éléments de près.

L’optométriste utilisera ensuite des gouttes pour examiner plus à fond l’oeil du patient. Il utilisera d’abord un anesthésique local pour mesurer la pression de l’oeil. Ce test, avec l’évaluation des champs visuels, donne une bonne idée de la présence de glaucome, qui peut notamment être dû aux modifications de l’oeil par le diabète.

D’autres classes de gouttes permettront de faire dilater la pupille, la partie noire au centre de l’oeil. L’optométriste regardera alors toute la surface de la rétine, le nerf de l’oeil et la zone de la macula, la partie centrale de la rétine, qui donne la précision à notre vision.

Dans le cas des diabétiques, il arrive souvent que cette région soit envahie par du liquide. Il s’ensuit un oedème dû à la fuite des vaisseaux sanguins profonds de la rétine. Cet oedème empêche un fonctionnement normal de l’oeil et diminue la vision.

Sur la rétine, l’optométriste notera le développement de tout nouveau vaisseau sanguin anormal, de taches de lipides et d’hémorragies dans ou sur la rétine.

En cas d’anomalie

En cas d’anomalie, l’optométriste verra à vous référer rapidement vers les soins les plus appropriés (médecine générale, endocrinologie…) Pour ce qui est de l’oeil lui-même, il vous fera consulter un ophtalmologiste, médecin chirurgien spécialiste de l’oeil, qui établira le plan de traitement requis par votre situation.

Dans certains cas, une observation étroite suffit au début mais, la plupart du temps, des traitements au laser sont nécessaires pour en arrêter la progression. Le contrôle du glaucome, si présent, et la chirurgie des cataractes, peuvent aussi être indiqués.

Recommandations

Toute personne diabétique ou à risque de le devenir devrait consulter son optométriste de façon régulière ou selon les recommandations de son médecin ou de son optométriste.