VIRAGE
5 vérités sur le soleil et le cancer de la peau
4.57 avg. rating (87% score) - 7 votes

Alors que l’été est à son zénith, le dermatologue Joël Claveau incite fortement les 50+ à adopter un comportement plus responsable en matière d’exposition au soleil. Ces 5 vérités sur le cancer de la peau devraient vous en convaincre.

  • 95 % des cancers de la peau sont associés au soleil.

« Il existe deux types de cancer de la peau, explique d’emblée Dr Claveau, qui se spécialise dans le diagnostic et le traitement du mélanome au CHU de Québec – hôpital Hôtel-Dieu. Le plus fréquent, soit 95 % des cas, est le carcinome cutané. La forme la plus sérieuse est le mélanome, qui représente 5 % des cas. »

  • Le cancer de la peau touche majoritairement des personnes de 60 ans et plus.

« Les baby-boomers et les snowbirds, c’est ma clientèle, précise le dermatologue. La majorité des cas de mélanomes sont détectés chez des personnes de 55 ans et plus. L’âge moyen est encore supérieur chez les gens qui se présentent dans mon bureau pour un ou des carcinomes cutanés. »

  • Il faut utiliser de l’écran solaire toute la vie.

« Les gens croient à tort qu’à 50 ou 60 ans, ça ne sert plus à rien de se protéger du soleil car le cancer de la peau est associé à des coups de soleil durant l’enfance. Or, puisque les gens vivent plus vieux et que les effets nocifs de l’exposition au soleil mettent entre 10 et 15 ans à se développer, même les gens de 80 ans et plus devraient continuer à appliquer de l’écran solaire et se protéger », indique Joël Claveau.

  • L’écran solaire ne suffit pas.

« Il est essentiel d’utiliser de l’écran solaire lorsqu’on s’expose au soleil. Mais ce geste seul ne suffit pas et crée chez plusieurs personnes un sentiment de fausse sécurité. Dans les faits, il faudrait en appliquer une bouteille par semaine pour être adéquatement protégé. La marche à suivre est de porter des vêtements qui nous couvrent, avoir un chapeau sur la tête, rester à l’ombre, en particulier lorsque le soleil est le plus intense, et se mettre de l’écran solaire », recommande Dr Claveau.

Il suggère par exemple aux cyclistes qui ont peu ou pas de cheveux de porter un foulard sous leur casque pour ne pas subir de coups de soleil sur le crâne. Pour la même raison, les personnes qui aiment se balader en décapotable devraient toujours porter une casquette ou un chapeau, ce qui n’est malheureusement pas le cas, surtout lorsqu’une femme est au volant…

Le mélanome cause 1 250 décès au Canada annuellement.

« Dans la très grande majorité des cas, les gens ne meurent pas du cancer de la peau. Le taux de guérison est de 80 % même dans les cas de mélanome. Toutefois, le mélanome s’avère parfois métastatique et, dans les cas avancés, plus de 40 % des patients auront des métastases au cerveau », déplore le dermatologue.

Autre article sur le cancer de la peau à lire dans la prochaine édition du magazine Virage.