VIRAGE
10 faits sur les cartes de crédit
5.00 avg. rating (83% score) - 1 vote

Au Canada, près de 60 % des détenteurs de cartes de crédit n’en connaissent pas le taux d’intérêt et 40 % n’arrivent pas à rembourser leur solde chaque mois. Ça fait peur ! Voici 10 choses à savoir sur les cartes de crédit.

  1. Le délai de grâce. C’est la fameuse période de 21 jours où vous jouissez de votre carte sans assumer l’intérêt lié à vos achats. La date du relevé de carte de crédit (et son échéance) change chaque mois. Par exemple, si la date est le 25 janvier, l’échéance sera le 15 février. Mais pour celui du 15 février, elle pourrait être le 8 mars. Le meilleur moyen d’éviter les retards (et d’assumer de l’intérêt) est de payer au moins 48 heures avant l’échéance, excluant les fins de semaine. Si votre institution financière est l’émettrice de la carte, le paiement sera instantané ou le jour même. Utilisez le service de message d’alerte de paiement de votre institution (normalement gratuit). Mieux : ramenez à zéro le solde du compte à la réception du relevé, quitte à utiliser votre marge de crédit personnelle ou hypothécaire, dont le taux est toujours moindre que celui de la carte. Vous rembourserez pour un montant équivalent avec intérêts au taux de la marge, le jour de votre paie.
  1. Vous ne payez que le minimum exigé ? Ça va vous coûter très cher. Par exemple, si vous achetez une télé de 1 000 $ et que vous ne remboursez que le minimum exigé (2,5 %) et si le taux de la carte est de 19,50 %, ça va vous prendre 14 ans et 7 mois pour ramener votre dette à zéro et l’intérêt vous aura coûté 1443,99 $ ! Un conseil : instaurez un virement automatique à chaque paie vers votre carte de crédit, quitte à faire un paiement additionnel à l’échéance pour ramener le compte à zéro. Pour fixer ce virement, additionnez vos dépenses annuelles, puis divisez par 26.
  2. Vous voulez savoir combien vous coûtent vos dettes de cartes de crédit et combien de temps ça va prendre pour les rembourser ? Utilisez le calculateur de l’Autorité des marchés financiers : bit.ly/3vxvPnS. Et évitez les congés de paiement, car les intérêts continuent de courir.
  3. Pour une rare fois, il y a des frais d’intérêt sur votre état de compte ? Appelez l’émetteur de la carte. Si c’est votre premier retard et que vous ramenez votre compte à zéro chaque mois, normalement, il vous les remboursera. Par contre, ce retard sera enregistré à votre dossier de crédit. C’est sans conséquence. Mais si ça se répète plus de deux fois dans l’année, votre cote de crédit en sera affectée. Emprunter ou vous assurer risque alors de vous coûter plus cher.
  4. Vous avez un solde de 5 $ sur votre carte depuis cinq mois. C’est la meilleure façon d’entacher votre dossier de crédit. Remboursez-le tout de suite ! Par ailleurs, si vous avez cinq cartes de crédit, mais que vous vous servez vraiment d’une seule, votre dossier de crédit en est certainement affecté. Mettez les ciseaux dans les trois plus récentes (surtout les cartes de grands magasins). Et faites un achat mensuel de 20 $ sur la carte qui ne sert pas ou rarement.
  5. Vous vous servez des chèques de cartes de crédit parce que c’est pratique. Oui, mais c’est quasiment une arnaque. Car l’intérêt court du moment où vous les encaissez, comme un retrait au guichet automatique effectué avec la carte. Négociez une marge ou un prêt personnel si vous avez besoin de crédit. Et déchiquetez ces chèques sans attendre.
  6. Vous utilisez votre carte jusqu’à sa limite chaque mois, mais vous la remboursez au complet. Mauvais pour votre dossier de crédit ! Maintenez le total de vos transactions en deçà de 30 % de la limite. Attention aux dépassements imprévus : il vous reste 60 $ avant d’atteindre la limite, vous achetez 20 $ d’essence, mais la pompe en gèle 100 $. Vous excédez alors la limite de 40 $ et l’on vous facture de juteux frais de dépassement. Haussez votre limite ou baissez votre train de vie.
  7. Un commerçant refuse d’arrêter un abonnement mensuel avec la carte ? Demandez à l’émetteur de le faire, sinon annulez votre carte. Votre institution financière pourra vous en offrir une autre… ou allez ailleurs !
  8. Votre carte donne des ristournes en argent sur vos achats. Bravo ! Mais si l’émetteur vous facture des frais annuels, vos ristournes ne sont pas très avantageuses. Pire : les frais pourraient dépasser les ristournes.
  9. Justement, 82 % des consommateurs choisissent leur carte selon son programme de fidélité, mais 57 % n’ont aucune idée du solde de leurs points bonis et 38 % ne connaissent pas leur valeur.

Primo : ne les accumulez pas au-delà de quelques mois. Secundo : le meilleur moyen de sélectionner une carte est d’utiliser plusieurs comparateurs (bit.ly/3sNljrlbit.ly/2KeCePcbit.ly/2M19dIT). Choisissez la carte selon vos priorités (voyages, nourriture, essence). Misez sur les cartes à remises en argent. Évitez les cartes avec frais annuels. Tertio : évitez les taux promotionnels, c’est une attrape, surtout pour les transferts de soldes. Et si vous avez de la misère à ramener votre solde mensuel à zéro, oubliez les points bonis et prenez une carte à faible taux.