VIRAGE
Des solutions écolo-économiques pour nettoyer plus vert
4.25 avg. rating (81% score) - 4 votes

Nettoyer plus vert est non seulement bon pour la planète, mais également pour notre santé et même notre portefeuille. État de situation et solutions écolo-économiques.

Nous dépensons entre 200 $ et 300 $ par année en produits censés nous aider à maintenir notre maison saine. Nous ignorons bien souvent qu’un grand nombre de produits de nettoyage courants ne s’attaquent pas seulement à la saleté, mais aussi à notre santé et à celle de notre planète.

Quel impact sur notre santé?

Les produits de nettoyage du commerce contiennent de multiples ingrédients chimiques qui se répandent dans nos maisons. Conçus pour disperser leur fragrance, jusqu’à 40 % de ces produits peuvent être présents dans l’air qu’on respire à chaque utilisation.

Une étude menée par l’organisme Environmental Defence a mesuré la qualité de l’air lors d’une séance de nettoyage de 30 minutes avec des produits d’entretien courants. Constat : le taux de composés organiques volatils (COV) dans l’air augmente considérablement et dépasse la norme allemande sur les taux recommandés (il n’y a pas de norme canadienne).

Les COV sont un groupe de produits chimiques qui ont été associés à de graves problèmes de santé : irritation des yeux, du nez, de la bouche et de la gorge, maux de tête, problèmes cutanés, asthme. En concentration très élevée, les COV peuvent même causer des dommages aux poumons, au foie et au système nerveux et ils sont une cause présumée ou avérée de cancer.

Quel impact sur les écosystèmes?

Une fois sortis de la maison, ces composés contribuent de manière importante à la pollution de l’air. De plus, ces substances toxiques, mélangées à l’eau de nettoyage et à l’eau de lessive, ne sont pas biodégradables et ne sont pas non plus éliminées par les procédés de traitement des eaux usées. Ils sont présents dans nos cours d’eau, affectent la flore et la faune aquatiques, menaçant ainsi notre approvisionnement en eau potable.

En outre, la fabrication de tous ces nettoyants et de leurs contenants, ainsi que le transport pour les amener jusqu’à nous, sont de grandes sources d’émissions de gaz à effet de serre. C’est sans parler du grand nombre de contenants à usage unique faits de plastique ou de métal, qui souvent ne sont pas recyclés et finissent dans la nature ou dans les sites d’enfouissement. Ils y demeureront pendant des centaines d’années.

Des solutions écolo-économiques

Que ce soit pour la lessive ou pour le ménage, une variété de nettoyants bio inoffensifs pour notre santé et pour l’environnement sont maintenant disponibles dans les supermarchés et les grandes surfaces. Plusieurs bonnes marques québécoises sont offertes : Planette, Attitude, Lemieux, Pure, Biovert, The Unscented Company, etc. Encore mieux, faites une visite au marché zéro déchet près de chez vous! En plus d’économiser, vous réutiliserez bidons et pulvérisateurs, un geste de plus pour la planète. Brillant : certaines compagnies québécoises, comme Filo ou Tanit, offrent des capsules concentrées, qu’on dilue dans l’eau directement dans le pulvérisateur. Option encore plus écologique, puisqu’on évite le transport de l’eau à la base des produits nettoyants.

Aussi, Internet regorge de recettes maison de nettoyants écologiques, tout aussi performants, qui nous permettent d’économiser gros et de nous simplifier la vie, en éliminant moult contenants de nos armoires.

Le vinaigre blanc

Le vinaigre est un puissant nettoyant antibactérien naturel. Il se dégrade entièrement et rapidement. Il remplace une panoplie de produits car il peut agir comme désinfectant, dégraissant, désodorisant, détartrant, assouplissant pour la lessive et adoucissant dans le lave-vaisselle.

Parmi les multiples façons de l’utiliser, on peut le diluer dans l’eau et remplir un vaporisateur qu’on aura nettoyé et réutilisé. Sachez que l’odeur du vinaigre se dissipe presque instantanément lors du nettoyage. On peut aussi parfumer son vinaigre en y faisant macérer des pelures d’agrumes, ce qui augmente également son pouvoir nettoyant grâce à l’acide citrique qu’elles contiennent.

Le bicarbonate de soude

On connaît les vertus du bicarbonate de soude pour lutter contre les odeurs dans la poubelle, le bac de compost ou le réfrigérateur. On connaît un peu moins ses pouvoirs nettoyants. Il est particulièrement efficace pour les saletés incrustées et les taches tenaces, sur les surfaces comme sur les tissus.

La recette est plutôt simple : dans la plupart des cas, on saupoudre, puis on asperge d’eau avec un vaporisateur. Pour certaines taches ou saletés, mieux vaut laisser reposer avant de frotter.

Notez qu’il ne faut pas mélanger le bicarbonate et le vinaigre, car leurs effets respectifs s’annulent.

Les savons à tout faire

Le savon noir et le savon de Marseille sont deux savons multiusages, qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Ils sont efficaces pour faire le ménage et la lessive, laver la vaisselle, et même pour l’hygiène personnelle. Ceux-ci sont composés essentiellement d’huiles végétales, sans colorant ni parfum, ni agent de conservation. Ils sont doux pour les poumons, doux pour la peau, doux pour l’air et l’eau de notre environnement. Il existe différentes façons de les utiliser pour leurs divers usages. On peut les trouver dans les commerces zéro déchet, dans certaines épiceries, en pharmacie et dans les magasins de produits naturels.

En conclusion, la propreté n’a pas d’odeur. Ces parfums, que l’industrie nous a conditionnés à associer au « propre propre propre », ne le sont pas; ni pour nous, ni pour l’environnement. Lorsqu’on adopte des façons plus écolo-économiques de nettoyer, on s’habitue rapidement à des odeurs plus légères et à l’absence de parfum. Donnons du répit à notre système respiratoire, à notre belle planète et à notre portefeuille!

Sources :

La sale vérité : les produits de nettoyage nuisent à la santé des Canadiens

Les produits ménagers plus dangereux que prévu pour la santé et l’environnement | Radio-Canada.ca

10 usages du bicarbonate de soude pour nettoyer | écoconso (ecoconso.be)

Un espace de ressources de consommation responsable – Eco Loco

Des bactéries qui «mangent» votre ménage du printemps (unpointcinq.ca)