VIRAGE
Marcel Bouchard, millionnaire… en plaisirs !
Marcel Bouchard, millionnaire… en plaisirs !
2 votes, 2.00 avg. rating (47% score)

Éducateur physique à la retraite et chroniqueur plein air à l’émission Salut Bonjour depuis 22 ans, Marcel Bouchard dit à qui veut l’entendre qu’il est millionnaire. Pas en argent, mais par le million de plaisirs qui jalonnent sa vie, dont la majeure partie sont liés au mouvement.

« Je me qualifie d’agent multiplicateur de mouvement. Le but ultime de mes chroniques et de mes conférences est de donner aux gens le goût d’être actifs physiquement et de leur en montrer les avantages : aimer mieux, vivre mieux, etc. », dit cet homme avec qui c’est une partie de plaisir de réaliser une entrevue, tant ses propos sont colorés et drôles.

Riche de 86 400 secondes par jour

Allergique à l’ennui et à l’inactivité, il se considère particulièrement riche des 86 400 secondes que la vie met chaque jour à sa disposition. Il souligne que tous les humains sont gagnants à cette loterie, mais que tous ne profitent pas également de ce gros lot.

« Si quelqu’un versait 86 400 $ par jour dans notre compte en banque et qu’on perdait au bout de la journée ce qu’on n’utilisait pas, sans savoir combien de temps ça allait durer, qu’est-ce qu’on ferait ? On les dépenserait. On devrait faire la même chose avec les 86 400 secondes d’une journée », illustre l’homme de 65 ans.

De quoi a l’air une journée type de cet amant de l’activité physique, sous (presque) toutes ses formes ? « Hier, j’ai pelleté une heure et quart, puis je suis allé skier quelques heures. Ensuite, je suis allé m’entraîner au gym. Puis, je suis revenu à la maison et j’ai pelleté de nouveau pendant une heure. Quand ce n’est pas une activité, c’est l’autre », raconte-t-il. Et ça, c’est le Marcel Bouchard en version « ralentie par l’âge ! » En effet, longtemps, très longtemps, il ne savait pas comment s’écrivait le mot « fatigue ».

Il ajoute : « Le soir, je soupe avec ma blonde et on passe la soirée ensemble. Mais à 21 heures par exemple, je perds connaissance. Les discours sur l’oreiller, très peu pour moi ! »

À ses yeux, c’est le pire gaspillage d’être sédentaire, de procrastiner en matière d’activité physique et de ne pas réaliser qu’on écourte ainsi son espérance de vie en santé. Lui dont la vie se conjugue au présent par une succession de sports et de loisirs, répète sans cesse ce qui lui semble la plus grande évidence : « Le mouvement est au cœur de l’équilibre entre l’intellect et le corps. »

« Quand le bon dieu te donne un bon char, il faut que tu roules avec ! »

Ne manquez pas l’entrevue complète avec Marcel Bouchard dans la prochaine édition de Virage !

Photo : Bruno Petrozza