VIRAGE
« Ma mission : donner une voix aux autistes »
4.25 avg. rating (81% score) - 4 votes

Père d’un jeune adulte autiste, Charles Lafortune a vu notre société évoluer favorablement sur la question depuis 20 ans. Avec sa conjointe Sophie Prégent, l’animateur et producteur a posé des gestes concrets pour soutenir la cause.

Une journée dédiée à la sensibilisation

Depuis 2007, le 2 avril est la Journée internationale de sensibilisation à l’autisme, une journée significative pour les parents de Mathis, qui ont mis sur pied la Fondation Autiste et majeur.

« L’autisme est une cause très importante pour Sophie, Mathis et moi, dit-il. Nous n’avons pas choisi cette cause, c’est la cause qui nous a choisis. La prévalence de l’autisme est de 1 sur 63. Il y a de fortes probabilités que nous ayons tous une personne autiste dans notre entourage. Comme mon fils est non verbal, j’essaie de donner une voix aux autistes. C’est important pour moi de faire en sorte qu’ils ne soient pas sur la voie de service et qu’on leur permette de se réaliser, de s’émanciper, d’atteindre leur plein potentiel. »

Pour Charles, la journée de sensibilisation du 2 avril est un moment tout désigné pour leur tendre la main et mieux les intégrer. « Je donne toujours l’exemple de l’emballeur à l’épicerie. S’il met un peu plus de temps, semble particulièrement attentionné, le fait d’être patient avec lui, c’est déjà lui offrir un moment très inclusif. »

Sur ce plan, Charles a de bons conseils à livrer. « Lorsqu’on rencontre un autiste, je suggère toujours de ne pas l’ignorer et de s’adresser à lui directement et non pas à son entourage. On ne doit pas être mal à l’aise. »

Il suggère aussi de tendre la main aux proches de la personne autiste. « Peut-on donner du répit ? Être présent ? Il ne faut pas se gêner pour demander des nouvelles de la famille, car l’autisme est comme une pierre lancée dans l’eau : ça fait des vagues dans la vie des parents, de la fratrie, des cousins, amis, voisins, collègues de travail. Souvent, les gens pensent que nous finissons par passer à autre chose, mais même si une forme de résilience se développe, nous ne passons jamais à autre chose. Il y a toujours des challenges et des deuils à faire à différentes étapes de la vie. »

La Fondation Autiste et majeur

Avec Sophie Prégent, son amoureuse et alliée, Charles utilise son rayonnement pour mieux faire connaître la cause. Créée en 2020, la Fondation Autiste et majeur s’est fixé trois objectifs : la poursuite de l’éducation, l’intégration au travail et le financement d’espaces.

« Nous pouvons compter sur des partenaires, notamment la Fondation St-Hubert qui a investi un million de dollars et Québecor qui a aussi investi un million de dollars. Parmi ses projets, la Fondation s’est engagée auprès du centre À pas de géant. Nous voulons qu’il devienne un centre d’importance mondiale en autisme, un laboratoire vivant où les universitaires pourront faire de la recherche appliquée. »

La Fondation a aussi conclu un partenariat avec Pastene. « Pour chaque bouteille de ketchup aux herbes italiennes vendue, Pastene remet 1 $ à la Fondation et Maxi, où on peut se procurer le ketchup, en fait tout autant. Nous allons lancer d’autres produits. Chez Pastene, on se plaît à dire qu’il y a Ricardo, Stefano et maintenant… Charlot ! (rires) »

Une société qui évolue

Plusieurs villes, dont Laval et Longueuil, ont mis sur pied des projets d’inclusion pour autistes. « L’Orchestre symphonique de Laval donne des concerts pour les autistes, des cinémas tiennent des représentations pour les autistes et leur famille. Il y a une réelle ouverture, un désir de simplifier les choses. »

Mais Charles Lafortune déplore qu’il y ait encore des choses absurdes. « Tous les quatre ans, le ministère du Revenu nous demande de faire remplir des papiers par un médecin pour confirmer que notre fils est toujours autiste… Les grosses machines évoluent lentement. »

Certains préjugés subsistent aussi. « Par exemple, il arrive encore qu’on nous demande si notre enfant possède un super pouvoir. Mon fils a 20 ans. La référence de l’époque, c’est Rain Man… »

D’autres croient que les relations interpersonnelles sont impossibles. « Or, elles ne sont pas impossibles, elles sont différentes… Je me plais à rappeler que le vice-président de Walgreens, père d’un autiste, a décidé de n’embaucher que des personnes handicapées ou autistes au centre de distribution. Ce centre est devenu le plus performant des États-Unis : plus bas taux d’absentéisme, de vols, etc. »

Un producteur à succès

Avec Pixcom, Charles Lafortune est producteur de 22 émissions, dont la quotidienne Indéfendable qui sera présentée à TVA, Alertes et Autiste, amour et amitié, série diffusée actuellement sur Moi & Cie.

« Nous avons 22 productions au total, conclut-il. Nicola Merola et moi-même sommes devenus propriétaires majoritaires de Pixcom. À 52 ans, je suis sur mon X… »

***

On visite la page de la Fondation Autiste et majeur et/ou on fait un don au www.fondationautisteetmajeur.com En soutien à la cause, on peut aussi porter du bleu le 2 avril prochain.