VIRAGE
Les hauts et les bas de la vie en condo
Les hauts et les bas de la vie en condo
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Les enfants sont partis, la maison semble vide et l’on rêve de liberté. Et si l’on achetait un condo ? Voici quelques questions à se poser avant de le faire.
Question 1: Ce style de vie est-il pour moi?
Si la copropriété est une formule qui se développe autant, c’est probablement parce qu’elle présente plusieurs avantages, comme ne plus avoir à s’occuper soi-même de la pelouse, du déneigement et des réparations majeures ; profiter d’une sécurité accrue en cas d’absence prolongée et, dans certains immeubles, davantage de protection encore avec la présence de caméras en circuit fermé ou même d’un gardien de sécurité à l’entrée. S’occuper d’un appartement plutôt que d’une maison entière exigera aussi moins de temps pour le ménage et autres tâches. Des aspects fort intéressants quand on arrive à la retraite.
Cette belle liberté a cependant un prix, celui de la tolérance. En d’autres mots, suis-je capable de vivre avec :
a) une réduction globale de mon espace : des pièces de plus petite dimension qui demanderont de réduire aussi l’ameublement et un balcon au lieu d’une cour pour espace extérieur ;
b) des voisins tout proches, qui de plus seront mes partenaires de copropriété. Je ne les aurai pas choisis et je devrai m’entendre avec eux pour la prise de décisions quant aux parties communes, malgré nos différences de situation financière, de mode de vie, de niveau d’instruction, de culture, et même de vision quant à la copropriété ;
c) l’obligation de contribuer financièrement à l’entretien régulier, aux améliorations et réparations (dont les priorités seront souvent fixées par l’assemblée des copropriétaires), ainsi qu’au fonds de prévoyance.
Question 2: Quel type d’immeuble me conviendra le mieux ?
Dans un immeuble neuf, l’appartement sera à la dernière mode, et il n’y aura pas à se soucier avant longtemps de l’usure des ascenseurs ou de la toiture, par exemple. On aura également davantage de choix en matière de décoration, fini des armoires, couleurs des céramiques, etc. Par contre, acheter sur plan peut présenter quelques risques. Dans la réalité, l’appartement pourra nous sembler un peu différent, il pourrait y avoir des délais dans la construction, personne ne peut nous parler des niveaux de bruit, des odeurs et autres aspects que l’on peut constater de visu quand on visite un appartement déjà construit et habité.
Les immeubles existants récemment convertis en condos sont généralement bien situés dans des quartiers recherchés et offrent souvent un design intéressant. C’est le cas des lofts par exemple. En contrepartie, ces vieux immeubles peuvent aussi entraîner à court terme des réparations importantes alors que l’association des copropriétaires n’aura pas encore eu le temps de garnir un fonds de prévoyance.
Si l’on achète un condo déjà habité et vendu par le propriétaire occupant, on aura la possibilité de le voir tel qu’il est, de discuter avec d’autres copropriétaires et de poser des questions au gestionnaire de l’immeuble. Par contre, il faudra probablement faire des concessions quant aux éléments décoratifs ou prévoir un budget pour rendre l’appartement plus conforme à nos goûts personnels.
Autre aspect à considérer : tour d’habitation ou petit immeuble ? Dans le premier cas, la gestion sera structurée et souvent confiée à un professionnel. Par contre, il pourrait y avoir davantage de règlements, appliqués plus rigoureusement. Dans un petit immeuble de moins de 12 logements, il faudra participer bénévolement à la gestion. Un petit nombre de copropriétaires rend les discussions plus personnalisées et plus polarisées, d’où un risque accru de conflits.
Question 3: Quels documents dois-je consulter ?
Dans le cas d’une association de copropriétaires existante, la santé financière importe pour éviter que des contributions imprévues ne soient requises rapidement après l’achat. Un examen des budgets annuels de fonctionnement et des états financiers donnera des indices à cet effet.
La déclaration de copropriété régit plusieurs aspects de la vie dans la copropriété que vous vous apprêtez à acheter et vous aurez l’obligation de vous y conformer. Sa lecture attentive vous dira si ces règlements vous conviennent.
Vous y verrez entre autres si les animaux domestiques sont permis et dans quelles limites ; quels arrangements vous devrez prévoir pour l’accès à votre appartement en cas d’absence ; quelles autorisations vous devrez obtenir avant de rénover ; ainsi que les restrictions quant à l’utilisation du barbecue, à l’installation de climatiseurs ou d’antennes paraboliques, à titre d’exemples parmi une longue liste.
Autant de raisons de mûrir longuement cette décision importante !