VIRAGE
La loi du gros bon sens
La loi du gros bon sens
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

C’est l’apanage de la jeunesse de voir tout blanc ou tout noir. En vieillissant, on découvre que la vérité, la solution et le bonheur se trouvent plutôt quelque part dans les tons de gris. Pourtant, on constate au quotidien de multiples situations campées dans les extrêmes alors que le gros bon sens se situe entre les deux.

Le texte sur le tablier de nos grands-mères m’a fait réfléchir au fait que de nos jours, tout ce qu’on touche doit être aseptisé à outrance, alors que nos grands-mères nous essuyaient tour à tour le nez ou la frimousse avec leur tablier, sans que nous tombions malades pour autant. Je dis oui aux mesures préventives, mais non aux exagérations.

De même, si l’on écoutait à la lettre les résultats de recherches diffusés dans les médias, il faudrait observer une alimentation sans gluten, sans gras, sans sucre, sans viande, sans rien ! Je prends soin de ma santé mais je crois plutôt en une alimentation équilibrée et variée, faisant place à la notion de plaisir. C’est le gros bon sens, non ?

Cette édition de Virage se veut un rayon de soleil réconfortant à la fin de cet hiver rigoureux : une rencontre avec l’attachante comédienne Marie-Thérèse Fortin, une invitation à chanter en chœur signée Gregory Charles, des conseils pour mieux dormir, des plantes hâtives pour fleurir votre terrasse dès avril, etc.

Joyeux printemps !