VIRAGE
Du temps donné, des drames évités
Du temps donné, des drames évités
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Les citoyens de la région de Québec qui s’inscrivent pour faire du bénévolat à Opération Nez rouge envoient leur formulaire à Pierrette Rochette. Derrière les équipes de raccompagnement, il y a en effet des centaines de bénévoles qui s’activent pour que tout devienne possible.

Depuis maintenant 25 ans, Pierrette Rochette consacre ses automnes à Opération Nez rouge. Combien d’heures par semaine ? « Quand on fait du bénévolat, on ne compte pas ses heures », répond-elle en riant. La cause lui va droit au coeur, ayant souffert autrefois de la consommation d’alcool dans son entourage.

Coresponsable de l’inscription des bénévoles à Opération Nez rouge, secteur ville de Québec, Pierrette Rochette commence à travailler en septembre pour la réception des formulaires, les vérifications d’usage et l’entrée des coordonnées dans le système informatique. Pourtant, les raccompagnements ne se font qu’en décembre ! C’est qu’ils sont plus de 7000 personnes à s’engager, dans la région de Québec seulement. Des troupes d’une telle ampleur, ça demande beaucoup de coordination !

Toute cette « armée » n’est pas dédiée qu’aux raccompagnements. Nombreux sont les bénévoles qui, comme Pierrette Rochette, contribuent aux activités de soutien comme l’accueil, l’inscription ou la formation des équipes ( tous les bénévoles reçoivent une formation d’appoint ). Il y aussi les téléphonistes, le secteur de la répartition ainsi qu’un secteur d’alimentation, car tous les bénévoles se voient offrir un repas chaud et des collations au cours de la soirée.

Nez rouge, une très grande famille

« Plus on s’implique, mieux on connaît les gens. Nous travaillons tous pour la même cause, pour atteindre les mêmes buts. C’est quasiment ma deuxième famille, Nez rouge », affirme Pierrette Rochette.

Trouver une seconde famille, se sentir en famille, travailler à sauver des familles, le thème revient souvent dans les propos de Pierrette Rochette. Avec raison, car Nez rouge est devenu, au fil des ans, une très grande famille.

L’idée a fait son chemin depuis 1984, si bien qu’il y a aujourd’hui 67 Opérations Nez rouge à travers le Québec, mais également dans huit autres provinces canadiennes et jusqu’en Suisse, en France et au Portugal.

Au Québec, l’an dernier, 44 000 personnes se sont mobilisées autour d’Opération Nez rouge pour faire 62 907 raccompagnements.

Devenez bénévole

Envie de tenter l’expérience d’une grande mobilisation humaine ? Opération Nez rouge a besoin de nombreux chauffeurs, d’accompagnateurs qui prennent place dans la voiture et de personnel pour toutes les activités de soutien.

Sur le site www.operationnezrouge.com, on trouve la centrale la plus proche de son domicile, puis on clique sur « Devenir bénévole ». La 29e campagne d’Opération Nez rouge sera en cours du 30 novembre au 31 décembre.

« C’est une façon de célébrer le temps des Fêtes dans la sobriété, conclut Pierrette Rochette. De plus, nous posons des gestes concrets pour sauver des vies et éviter des drames. Nous ne sommes pas rétribués en argent mais nous sommes payés en valorisation. »