VIRAGE
Des vacances familiales 100 % neige
Des vacances familiales 100 % neige
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

Si on préfère les vacances sportives aux bains de soleil dans les Caraïbes, on met le cap cet hiver sur la Station touristique Duchesnay, qui propose hébergement tout confort, repas gastronomiques et sports d’hiver dans un terrain de jeu unique, l’exceptionnelle forêt de Duchesnay. Un tout compris familial 100 % neige, à 30 minutes du centre-ville de Québec.

Au réveil, on constate à travers la fenêtre de notre chambre qu’une nouvelle couche de neige immaculée enveloppe ce centre de villégiature de la SÉPAQ. Ça nous donne des fourmis dans les jambes. On veut jouer dehors et au plus vite. Après un copieux déjeuner, toute la famille se dirige au pavillon Horizon, pour faire du ski de fond. Mais Pierre Carbonneau, responsable des activités de plein air à la station, ne nous laisse pas tellement le choix. « Dans la neige fraîche, c’est le moment idéal pour essayer les skis Hok ! », nous dit-il.

Les skis Hok ? OK !

Des Hok ? Pour les non-initiés, il s’agit de skis-raquettes qu’on utilise pour le hors-piste et dont la fixation universelle s’attache avec tout type de bottes. La peau d’adhérence, collée sous la semelle de ce miniski, permet de grimper les pentes comme une chèvre de montagne en se déplaçant encore plus vite qu’en raquette. Mais le principal avantage des Hok, c’est en mode descente : rendre facile le slalom entre les arbres, dans la neige folle.

On découvre cet équipement dans une zone d’initiation située tout près du centre de location, où on apprivoise les virages dans de belles clairières. Difficile de ne pas succomber au plaisir du ski Hok, qui n’exige pas une technique complexe. De plus, les chutes dans la ouate – inévitables pour les débutants – riment avec fous rires. C’est l’une des plus belles activités multigénérationnelles qui soient, car enfants, parents et grands-parents progressent au même rythme. Résultat : on a skié jusqu’à épuisement des troupes.

À l’heure du lunch, on bat en retraite au restaurant Le Quatre-Temps de l’auberge, afin de reprendre des forces. Le sujet de discussion : quoi faire en après-midi. Car le principal problème à Duchesnay, c’est l’embarras du choix. Doté d’un hôtel de 48 chambres, de pavillons et de chalets, ce centre propose une foule d’activités autant à l’extérieur qu’à l’intérieur. À leur arrivée, chaque villégiateur reçoit un bracelet, procurant l’accès gratuit à la plupart des activités. Comme dans un Club Med.

En hiver, le centre de ski de fond exerce un fort pouvoir d’attraction. Plus de 50 km de sentiers tracés – dont une quinzaine de kilomètres pour le pas de patin – et 30 km de pistes de raquette sillonnent la forêt mature de feuillus qui borde le lac Saint-Joseph, immense plan d’eau de 7 km de long. Au coeur de ce terrain de jeu vallonné, quatre refuges chauffés vous invitent à casser la croûte. Ici, on traite les pistes aux petits oignons et on propose même des cours de perfectionnement pour petits et grands à l’École de ski.

L’occasion est belle d’initier nos petits-enfants à ce sport. S’ils n’ont pas encore leur équipement, pas de problème. En vertu de la nouvelle politique familiale de la SÉPAQ, Duchesnay prête gratuitement skis et raquettes aux 17 ans et moins et met à la disposition des parents et grands-parents des traîneaux de transport pour les tout-petits.

Piscine intérieure, ateliers…

Si le froid nous rebute, on part en quête de chaleur à la piscine intérieure, on se fait suer dans le sauna sec ou on relaxe nos muscles dans le bain à remous extérieur de l’auberge. Et, comme dans une colonie de vacances, on propose aussi des activités animées en groupe, comme des ateliers de biscuits où les enfants décorent leur dessert avant de le dévorer, des initiations au tir à l’arc (réservez vos places !) et aux skis Hok, des excursions en raquette sur les traces des porcs-épics ou encore du géocaching.

Côté cuisine, vous ne serez pas déçu. La table de l’auberge, pilotée par le chef Sébastien Rivard, comblera avec raffinement les sportifs qui aiment combiner grand air et bonne chère. L’auberge détient la certification « Terroir et Saveurs du Québec », qui reconnaît son engagement à mettre en valeur les produits régionaux.

Après le dessert, ça continue encore et encore, comme dirait un certain Cabrel. Une patinoire éclairée et une aire de glissade, avec chambres à air, vous convaincront peut-être de ressortir dehors, sous les étoiles. À moins que vous ne préfériez les bras de Morphée, pour rêver aux activités du lendemain.

Photo : Simon Diotte