VIRAGE
Danièle Henkel ou la boulimie de vivre
4.19 avg. rating (82% score) - 16 votes

Un entretien avec Danièle Henkel a l’effet d’un véritable antidote contre la morosité. Acceptation du temps qui passe, propos inclusifs, appel à agir pour faire une différence, celle qui aura 65 ans dans quelques jours nous livre une véritable leçon de savoir-être.

« Je n’ai aucun souci avec l’âge. D’ailleurs, pourquoi je m’ajouterais du stress avec ça puisque je ne peux rien y faire. Je prends soin de moi et j’accepte que j’avance en âge. Je demeure une femme aux 1 000 projets, c’est mon trait de caractère. Mais je me dis parfois qu’il ne me reste plus autant de temps qu’avant pour accomplir les choses qui sont aujourd’hui les plus importantes pour moi. »

D’une entrepreneure accomplie et ex-dragonne, on s’attendrait à ce que ces objectifs se mesurent en espèces sonnantes et trébuchantes, en parts de marché, en emplois créés, etc. Eh bien non ! Ce à quoi elle souhaite le plus contribuer est d’un tout autre ordre. « Une paix réelle dans nos sociétés, la compréhension, le vivre ensemble. Cessons de nous diviser et accueillons la différence. »

Rêver de mieux

Elle aspire à une intelligence collective qui prendrait naissance en chacun de nous. « Imaginez si chaque individu avait envers les autres un comportement d’accueil, d’empathie, d’écoute, de partage, un comportement plus humain, quoi. Si chacun prenait conscience de cette force, ça créerait une vague incroyable. »

Pour ça, il faut y croire. D’ailleurs, croire que tout est possible est le fil d’Ariane de danielehenkel.tv, une populaire plateforme donnant la parole à des gens d’affaires dynamiques et démontrant leur contribution essentielle à notre fierté collective et à l’essor de notre société.

Sur ce plan, Danièle Henkel ressort du lot, ayant été nommée en mars 2020 parmi les personnalités de confiance de la décennie, dans le domaine des affaires, par l’Institut de la confiance dans les organisations. Elle a reçu cette reconnaissance avec gratitude et l’a vue comme un incitatif à redoubler d’effort pour que « les bottines suivent les babines », une expression imagée qu’elle adore, même si elle doit se reprendre plusieurs fois avant de la dire correctement !

La réussite, c’est… la famille

D’ailleurs, elle s’étonne que bien des gens se demandent si cette entrepreneure, conférencière et auteure au prodigieux parcours est vraiment si généreuse, si humaine, si passionnée dans la vie de tous les jours. En fait, elle ne saurait être autrement. « Ma mère était illettrée. Elle a laissé à l’école le soin de m’instruire mais elle m’a enseigné l’essentiel : le savoir-être. »

Celle qui s’est entre autres fait connaître en créant le gant exfoliant Renaissance, puis par ses cinq saisons à l’émission Dans l’œil du dragon, se dit fière de ses réalisations, tout en remettant les pendules à l’heure sur ce qu’est la réussite.

« Pour moi, la réussite c’est d’avoir quatre enfants et sept petits-enfants en santé et de les côtoyer autant que possible. C’est d’avoir un but dans la vie. D’avoir des employés, des clients, des fournisseurs extraordinaires. Je ne cherche pas à conquérir le monde, je suis bien avec ce que j’ai : une maison, de la nourriture sur ma table à tous les jours, des projets de voyage. Qu’est-ce que je pourrais vouloir d’autre ? Je ne suis pas du tout en boulimie d’acquisition, je suis en boulimie de vivre. »

Céder à la peur ? Jamais !

Son message par rapport à la pandémie qui frappe notre planète et traîne en longueur est tout simple. « On ne peut en aucun cas céder à la peur. On ne peut en aucun cas baisser les bras. La solution est de vivre au jour le jour, ensemble, de marcher en regardant en avant et en aidant celui à côté de nous qui est dans le besoin. »

Selon elle, il faut pouvoir un jour regarder dans le rétroviseur de cette pandémie, et celui plus large de notre vie, en se disant qu’on a fait de notre mieux. Matière à réflexion…

Et pour mieux nous aider à réfléchir, son livre Quand l’intuition trace la route, qui avait été un succès de librairie à sa sortie en 2015, est depuis peu disponible en livre-audio, lu par Mme Henkel elle-même !

« Malheureusement, mon livre-audio sort au bon moment, si je puis dire. Il rappelle que l’humain peut passer à travers tout. Il est porteur d’espoir, de tendresse. C’est aussi un éveilleur de conscience qui fait tomber certains préjugés, sur les musulmans par exemple. » On peut se le procurer en cliquant ici.