VIRAGE
10 stratégies pour prendre votre arthrite en main
10 stratégies pour prendre votre arthrite en main
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

On ne peut guérir l’arthrite. Mais en la prenant en charge, on peut améliorer significativement notre qualité de vie. À l’aube de septembre, Mois de l’arthrite, voici 10 stratégies gagnantes, axées sur une meilleure alimentation et sur une utilisation sensée des produits de santé naturels.

Il importe au départ de distinguer arthrose et arthrite. L’arthrose est la forme la plus courante d’arthrite. Autrefois considérée comme une maladie d’usure des articulations, donc normale parmi la population âgée, cette maladie dont les causes sont multiples est maintenant définie comme l’incapacité du corps à réparer les tissus articulaires endommagés.

Quant à l’arthrite, elle regroupe plus d’une centaine d’affections. Certaines sont moins graves, comme les tendinites et les bursites, d’autres sont plus invalidantes, telles que la polyarthrite rhumatoïde. Leur dénominateur commun est la douleur articulaire.

Dans l’assiette

Nutritionniste et conférencière lors de la Rencontre provinciale sur l’arthrite du 29 octobre prochain, Kim Arrey est aussi atteinte d’arthrite. Elle fait remarquer qu’une saine alimentation, au même titre que les médicaments, permet de diminuer la douleur et l’inflammation, afin de rehausser le niveau global de bien-être et d’énergie.

« Prendre des médicaments contre l’arthrite tout en mangeant n’importe comment, c’est comme conduire une auto en ayant un pied sur l’accélérateur et un pied sur le frein », prévient-elle. Elle ajoute que l’activité physique fait aussi partie de ce trio gagnant.

Voici quelques-unes de ses suggestions :

1. Consommer des poissons gras : pas seulement le saumon, mais aussi les sardines, le hareng, les anchois, toutes de bonnes sources d’oméga-3, dont les capacités anti-inflammatoires sont prouvées.

2. « Perdre du poids est difficile quand on est atteint d’arthrite. Il est plus réaliste d’avoir comme objectif de ne pas prendre de poids, car les cellules adipeuses augmentent l’inflammation », souligne Mme Arrey.

3. S’assurer que notre cuisine soit bien équipée et bien organisée en fonction de nos limitations. « On peut par exemple se procurer un robot culinaire ou acheter du chou déjà râpé plutôt que de ne pas manger suffisamment de légumes parce que les couper nous fait trop mal », ajoute la nutritionniste.

4. Pour limiter la consommation de desserts gras et sucrés, elle suggère de transformer des fruits en desserts, par exemple en tranchant des fruits, en les disposant dans une coupe et en les nappant d’un peu de yogourt et de coulis de fruits. « On mange aussi avec les yeux ! », fait remarquer Kim Arrey.

5. Faire les bons choix même en restauration rapide, notamment en remplaçant la boisson gazeuse par une bouteille d’eau et en réduisant la fréquence de ces repas riches en gras, en sel et en sucre.

Sur les tablettes

Lui aussi conférencier à la prochaine Rencontre provinciale sur l’arthrite, Jean-Yves Dionne se distingue en étant à la fois pharmacien et expert en produits de santé naturels et en santé globale. « Environ les trois quarts des gens qui ont des maladies chroniques prennent des produits de santé naturels en complément de leurs médicaments traditionnels », indique-t-il. Mais lesquels choisir ?

Suivez le guide :

6. Ne pas croire aux miracles. « D’emblée, pas un seul produit de santé naturel arrive à vaincre l’arthrite. Alors, si ça semble trop beau pour être vrai, ce l’est ! », fait valoir M. Dionne.

7. S’informer est primordial, en lisant d’abord sur l’inflammation, que ce soit par le biais de livres ou sur le Web. « L’idéal est de consulter plusieurs sources neutres qui ne vendent pas de produits, telles que passeportsante.net ou mon site, jydionne.com », conseille M. Dionne.

8. Il faut se tenir loin des sites qui vendent un seul produit et reculer d’un pas devant un représentant qui fait de la vente sous pression d’une seule gamme de produits « révolutionnaires ». « Il est préférable de privilégier les produits en vente sur les tablettes d’une pharmacie ou d’un magasin de produits naturels, ce qui permet de les comparer. On peut alors demander l’avis d’un pharmacien ouvert aux produits de santé naturels ou d’un autre professionnel », suggère M. Dionne.

9. Prendre un supplément de vitamine D est primordial selon Jean-Yves Dionne. C’est vrai pour tous, particulièrement pour les personnes atteintes d’arthrite car certaines études ont démontré une évolution plus rapide de l’arthrite chez les personnes affichant une carence en vitamine D. Il recommande aussi aux gens atteints d’arthrite de s’assurer de consommer suffisamment d’oméga-3 et vante les vertus anti-inflammatoires du curcuma.

10. « Les interactions entre les médicaments et les produits de santé naturels sont réelles mais surfaites puisque statistiquement, il y en a moins qu’on pourrait le penser », soutient le pharmacien. Toutefois, il suggère de vérifier auprès d’un pharmacien avant de commencer à prendre ces produits en complément des médicaments prescrits par un médecin.