VIRAGE
Le kale, beau et bon !

Le kale (Brassica oleracea var. acephala) est de plus en plus populaire auprès des jardiniers amateurs, particulièrement chez ceux qui pratiquent l’agriculture urbaine. En plus d’être comestible, ce chou dont les feuilles frisées ne prennent pas une forme pommée, est très ornemental. Ses feuilles colorées et texturées enjolivent les jardins jusqu’au début de l’hiver.

Très facile à cultiver

Légume très facile à cultiver, le kale a une préférence pour les sols argileux riches et humides mais il s’adapte aussi à plusieurs autres types de terres. Il donne le meilleur de lui-même lorsqu’on prend soin de le planter au plein soleil, donnant toutefois de bons résultats dans un emplacement légèrement ombragé. Comme il tolère sans difficulté une température de -10 °C, on peut récolter ses feuilles sans problème jusqu’en décembre, parfois même encore au début de janvier lors d’un hiver doux.

Il est possible de semer les graines de kale à l’intérieur, en avril, soit environ six semaines avant la date du dernier gel. On transplante ensuite les jeunes plants au jardin au début de juin, une fois que la mouche du chou a terminé sa ponte. Toutefois, si vous n’en avez pas semé ce printemps, vous pouvez à ce moment-ci de la saison acheter des plants en pots dans les jardineries et les planter dans votre jardin.
Attrayants jusqu’en décembre
Bien qu’ils soient plutôt méconnus, les kales figurent parmi les plantes les plus intéressantes pour enjoliver les jardins durant l’automne et le début de l’hiver. Malgré le fait qu’ils ne fleurissent pas, ces choux décoratifs possèdent des feuilles très colorées et texturées qui ne passent pas inaperçues.

Les kales se marient à merveille aux graminées. Ainsi, on peut créer des mariages des plus spectaculaires en les plantant en compagnie de la calamagrostide de Corée (Calamagrostis brachytricha), du panic érigé ‘Heavy Metal’ (Panicum virgatum ‘Heavy Metal’) ou encore du schizachyrium à balai ‘Standing Ovation’ (Schizachyrium scoparium ‘Standing Ovation’).

On peut aussi marier les kales à des vivaces à floraison automnale comme les divers cultivars d’anémones du Japon (Anemone hupehensis), d’asters de la Nouvelle-Angleterre (Aster novae-angliae) et d’aconits de Carmichael (Aconitum carmichaelii). Finalement, les kales peuvent être plantés en contenants. Associés aux chrysanthèmes d’automne (Chrysanthemum) et aux pensées (Viola x wittrokiana), ils forment de superbes arrangements en pots qui demeurent attrayants jusqu’en décembre.
Quatre kales à planter dans votre jardin
Kale ‘Nero di Toscana’

(Brassica oleracea var. acephala ‘Nero di Toscana’)

Superbe cultivar de kale originaire d’Italie, au long feuillage gris bleuté très texturé.

Kale ‘Redbor’

(Brassica oleracea var. acephala ‘Redbor’)

Ce kale spectaculaire présente un feuillage crispé de couleur pourpre très foncé. Il peut parfois atteindre plus de 1,2 m de hauteur.
Kale ‘Red Russian’
(Brassica oleracea var. acephala ‘Red Russian’)

Ce cultivar possède un feuillage vert glauque très découpé, parfois teinté de pourpre. Les nervures de ses feuilles sont de couleur rose pourpré.

Kale ‘Winterbor’

(Brassica oleracea var. acephala ‘Winterbor’) Photo 5

Semblable à ‘Redbor’, ce cultivar arbore toutefois un feuillage vert glauque.