VIRAGE
Ces enfants chéris

Nous voilà au cœur de février, mois de l’amour. Cette année, inspirée des belles publicités de l’organisme Naître et grandir, l’amour me parle des enfants.

Des enfants qui sont fous d’amour pour leurs parents pendant une très longue partie de leur jeunesse. Des enfants qui éprouvent aussi un amour inconditionnel envers leurs grands-parents, sans oublier les autres adultes significatifs de leur entourage.

Mon père, qui est décédé aujourd’hui, pouvait retourner le monde à l’envers pour un enfant et j’avoue que je suis comme lui. Les enfants sont des trésors à découvrir, à aimer et à chérir. De plus, quand on interagit avec eux, ils forgent leur personnalité avec le meilleur de nous-mêmes.

L’autre jour, je gardais mon beau Jayson, trois ans, qui m’aidait à préparer le souper. On parlait popote et il m’a dit qu’il ferait la popote pour moi lorsqu’il serait grand. Quel beau témoignage d’amour spontané et gratuit !

On devrait tous s’attarder beaucoup plus souvent et longtemps à regarder les enfants agir. On en tirerait de grandes leçons. Ils sont heureux dans la simplicité, ils n’ont pas de grandes attentes et ils dorment paisiblement.

Cette édition de Virage fait la part belle aux enfants : voyage à New York avec les petits-enfants, chronique Espace grands-parents, suggestions d’activités intergénérationnelles… et recettes à l’érable pour faire la popote avec eux.

Bonne lecture !